Hadi, le président yéménite a réussi à se mettre à l’abri à Aden

Le président Abd Rabbo Mansour Hadi a réussi à quitter la capitale du Yémen Sanaa pour rejoindre Aden ou il est en sécurité. Il pourrait revenir sur sa démission obtenue par la pression des milices Houthis.

 

Organiser la résistance face aux milices Houthis

A cette heure nul ne sait précisément si les milices Houthis ont préféré laisser passer sans encombre le président Abd Rabbo Mansour Hadi. Il a réussi à quitter la capitale du Yémen Sanaa pour rejoindre Aden ou il est en sécurité. Qui faisait partie d’un important convoi en dehors du président là aussi c’est pour le moins la confusion?

Les milices chiites, Houthis, sont actuellement dans l’impasse car certes ils tiennent une partie du Yémen avec la capitale Sanaa, mais au sud les tribus sunnites crient à l’usurpation du pouvoir et à l’Ouest Al Qaida ne laissera pas les milices chiites les chasser de leur territoire.

Cette situation dramatique pour le pays et économiquement un véritable désastre. Mais finalement on pourrait s’apercevoir qu’une initiative pourrait venir prochainement du président Abd Rabbo Mansour Hadi qui pour commencer pourrait revenir sur sa démission obtenue sous la contrainte des milices Houthis.

Mise à jour

Le media Le Figaro confirmait notre approche dans la soirée. « Dans un communiqué qu’il a signé en tant que président alors qu’il était démissionnaire, M. Hadi affirme que “toutes les mesures prises et nominations faites depuis le 21 septembre sont nulles et non avenues, et illégitimes”. Il a exhorté la communauté internationale à “rejeter le coup d’Etat” de cette milice.

L’heure est venue maintenant pour les pays du Golfe de montrer leur solidarité à la majorité sunnite du Yémen.