Le PDG de Qatar Airways fait encore dans la provocation

Pour lui tous les malheurs des compagnies aériennes européennes sont dus aux syndicats. Il est vrai que dans sa compagnie la défense du personnel n’est pas la bienvenue.

Les relations sociales de Qatar Airways à l’image du Qatar

Finalement on ne peut être étonné des propos du PDG de Qatar Airways, les relations sociales sont du niveau général de son pays, où les syndicats ne sont pas bienvenus. Le media challenges.fr rapporte ceci: « S’exprimant lors d’un forum sur le transport aérien à Dubaï, Akhbar al-Baker a aussi estimé que les syndicats étaient à l’origine des difficultés des compagnies européennes alors que les transporteurs du Golfe ont réussi à s’approprier une part importante du trafic intercontinental entre les pays occidentaux, l’Asie et l’Australie. Ce sont les syndicats qu’il faut blâmer, » a-t-il dit.

Akbar Al Baker
Akbar Al Baker

Au niveau international le PDG de Qatar Airways est connu aussi pour son esprit provocateur en matière de relations sociales. Alors, lorsque cette compagnie est allée à la Réunion pour recruter, un réunionnais qui a travaillé pour la compagnie, est allé sur place pour donner son point de vue aux postulants à un emploi dans cette grande société.

Les propos rapportés par le média « zinfos974.com » viennent s’ajouter à ceux tenus il y a quelques mois par la presse du nord de l’Europe. En substance les conditions de travail dans cette compagnie ne font pas la part belle aux relations hommes – femmes, «On n’a pas le droit au chewing-gum ou au téléphone, on ne peut pas parler aux filles, on ne peut pas les regarder, on a des hôtels séparés, des heures de pauses différentes. Et si par malheur les garçons entrent dans une salle de pause avant que la dernière fille ne soit sortie, il faut baisser les yeux et attendre qu’elle sorte. Seule l’interaction dans l’avion est autorisée, selon lui. »

Il faudra bien que le syndicalisme international à terme obtienne que le droit social de cette compagnie se rapproche de la moyenne internationale. Il est vrai que pour l’instant la tâche des syndicats porte pour l’essentiel sur le fait d’essayer de sauver des vies dans le secteur de la construction au Qatar.

1 Comment

  1. Pendant mon temps de presque 4 ans au Qatar (dont deux à base involontaire , retenue illégalement et ne pas payée = Al Jazeera et Qatar Stars League/Qatar Football Association) ) j ai eu l occasion de connaitre quatre stewardesses /hôtesses de l air de Qatar Airways.. de l Europe, de l Asie et de la Polynésie qui n avaient aucun droit civil au Qatar et dans leurs appartements au Qatar. Par ex: Elles étaient côntrolées avant et après de rentrer. Sans être mariées elles n avaient pas le droit de voir (ne parlons même pas de recevoir..) soit amis ou fiancés. Si elles avaient d enfants avec leurs partenaires dans ses pays d origines, ou tombant enceinte , impossible.. sans être virées ou pire… 2) Surtout la dernière phrase de cet article est très vraie!:.” Il est vrai que pour l’instant la tâche des syndicats porte pour l’essentiel sur le fait d’essayer de sauver des vies dans le secteur de la construction au Qatar” N. B. Sauf les pauvres travailleurs d Asie au Qatar et le milieu du foot / 2022 il y a bien bcp d autres victimes étrangers de toutes ‘ les couleurs’ maltraîtés par les Qataris et leur système esclavage ‘Kafala’ .. les employées de maison, surtout asiatiques, les personnes d affaires, les employés, les journalistes, les professeurs, enseignants, les artistes, d autres sportifs etc.. qu on ne devrait pas oublier !!!

Les commentaires sont fermés.