Premier discours de l’Emir Tamim

L’Emir Tamim, pendant 15 minutes d’une voix ferme et confiante, a voulu rassurer à l’international, régional et en interne et rappeler quelques valeurs traditionnelles.

 Il y aura de nouveaux visages mais pas de changement fondamental de cap

Le nouvel émir commence par remercier son père, ce qu’il a fait en 18 ans tient du miracle. Il a fallut beaucoup d’audace pour accomplir tout cela. Comme son père il a insisté sur les profondes racines arabes et islamiques qui les lient. «  J’ai répondu à l’appel du devoir et je demande à la nation de poursuivre notre marche vers la modernité. » Nous devons éviter toute arrogance car la modestie pour laquelle les qataris sont connus est un signe de force. Le Qatar est un pays qui doit accueillir toutes les nationalités et les religions, le sectarisme empêche la modernisation. Il a dit vouloir de bonnes relations «avec tous les gouvernements et tous les pays», et n’a pas mentionné le conflit en Syrie.

L’émir Tamim a voulu rassurer la communauté internationale et la nation qu’un changement avec de nouveaux visages, n’entraine pas nécessairement un changement de cap pour le pays. Les relations internationales seront poursuivies, même les promesses verbales seront tenues mais les intérêts du Qatar doivent toujours arriver en premier. Le Qatar « s’est rangé aux côtés des peuples arabes dans leur aspiration à la liberté et à la dignité, et contre la corruption et la tyrannie », et il demeurera « la Kaâba des opprimés .  Nous ne vivons pas en marge de la vie et nous n’allons pas à la dérive sans destination … Nous sommes des gens avec des visions.  Le Qatar sera un refuge pour l’opprimé. Le Qatar est  solidaire du peuple palestinien, la paix au Proche-Orient passe par le retrait d’Israël des territoires palestiniens occupés en 1967.

En matière économique et sociale

Nous sommes toujours confrontés au défi du développement et de la gestion de l’être humain, notre atout le plus précieux.  Nous allons continuer à investir dans l’éducation et la santé, mais nous serons plus attentifs sur les résultats.  Les réalités sur le terrain n’ont pas changé … Le défi de diversifier la source de nos revenus, au profit des générations futures, est toujours là.”

Le nouveau gouvernement sera prochainement annoncé

L’émir sera très attentif à la définition des rôles et responsabilités pour éviter des chevauchements et resserrer  globalement les coûts de chaque ministère. Il faudra de la discipline et de la réussite en commençant par le premier ministre. Il a insisté sur la planification des objectifs à atteindre et rappelé Vision 2 030 qui, selon lui vise à transformer le Qatar en un pays viable qui garantit une haute qualité de vie pour ses citoyens.

Il était 18h 15, heure de Doha quand l’émir Tamim a conclu.

J’espère être digne de la confiance que m’a accordé l’ancien émir et de poursuivre la voie tracée par cet homme, qui est en fait le constructeur de l’État moderne du Qatar et le pionnier de son éveil.

(La traduction est assurée par notre équipe donc imparfaite)