Qatar sauve provisoirement le solaire allemand

Qatar Solar détiendra 29 % de Solarworld, entreprise allemande de panneaux solaires, l’investissement porte sur 35 millions d’euros. La direction de l’entreprise prévoit d’injecter 10 millions € supplémentaires dans l’entreprise.

Les installateurs préfèrent  les panneaux solaires chinois

L’état du marché, en 2009 l’Europe avait 20% de parts du marché mondial (dont 15% pour l’Allemagne). Aujourd’hui, elle ne produit plus que 8% des panneaux solaires (dont 7% pour l’Allemagne).  En trois ans la Chine est passée de 38% du marché mondial à plus de 70% et possède pas moins de 6 des 10 premières entreprises. En Europe, le secteur est saturé de produits chinois, beaucoup moins chers. Et si les importateurs et les installateurs sont nombreux à en profiter, les petits fabricants Européens  ont du mal à faire le poids. Le seul inconvénient et il est de taille les panneaux chinois vieillissent mal.

 

L’Europe prend des mesures de protection

L’exécutif européen a opté pour des mesures graduelles : à partir du 6 juin, les taxes seront au taux de 11,8% et passeront ensuite à 47,6% en moyenne à partir du 6 août, si la Commission ne parvient pas à trouver un terrain d’entente avec Pékin.  Le Premier ministre chinois, Li Keqiang, a mis en garde José Manuel Barroso, mardi 4 juin: le conflit autour de la taxe voulue par Bruxelles sur les panneaux solaires chinois pourrait miner les relations entre Pékin et l’Europe. La Chancelière allemande Angela Merkel a assuré la Chine qu’elle négocierait avec l’UE pour résoudre la question des taxes anti-dumping par le dialogue, 17 autres pays viennent de rejoindre la position d’Angela Merckel.

La nouvelle mise de fonds suffira-t-elle à sauver Solarworld

Les résultats 2013 devraient être encore déficitaires malgré une restructuration encours. A fin mars les 2 265 employés étaient très inquiets. La dette se montait à environ 800 millions d’euros elle sera ménagée, grâce à un travail avec les créanciers. Pour les particuliers ou entreprises qui font installer des panneaux solaires, la question à se poser est, doit on favoriser les panneaux chinois de moins bonne qualité mais moins chers ou favoriser les panneaux européens préférant le long terme et participer ainsi au sauvetage de la filière panneaux solaires.

1 Comment

  1. Personne ne parle dans cette affaire de panneaux solaires des erreurs, loupés, manoeuvres qui ont tué la poule aux oeufs d’or en Europe ces 10 dernières années et beaucoup d’argent public se sont évaporés dans les poches des industriels chinois pendant que les européens s’étripaient sur les normes par exemple et changeaient leur réglementation tous les ans ou presque – réglementation non applicable aux panneaux chinois s’entend.
    SOLARWORLD (Comme photowat en Rhône-Alpes) est la victime de ce “scandale” économique. La position de l’UE comme celle de la chancelière Allemande (aux antipodes en apparence) sont des tartufferies indigne de Molière.
    Voilà que Qatar Solar entre au capital de Solarworld – connaissant leur savoir-faire d’investisseur – c’est pas par hasard. En effet l’avenir des panneaux solaires se joue sur 3 critères incontournables : le rendement énergétique, le vieillissement et le recyclage.
    Les européens (qui pourraient s’unir en recherche et développement par exemple) sont en avance par exemple plus 7% en rendement ce qui diminue les surfaces à équiper pour une production égale. Pour le vieillissement Photowat garantit ses panneaux 25 ans. Sur le recyclage le taux est 2 fois supérieur pour les panneaux français.
    Est ce que la concurrence sur les coûts cèdera à la concurrence qualité ? l’Europe en agissant – bien tardivement – fait le choix du panneau “durable”. Qatar Solar aussi …. tant mieux pour l’industrie européenne.

Les commentaires sont fermés.