La course aux grands magasins à Doha

Une bonne partie de la population du Qatar vit  à Doha et sa banlieue mais est il raisonnable de construire autant de centres commerciaux ? La réponse des acteurs locaux est de dire qu’il y a encore une énorme demande inexploitée, cela nous est rapporté par le «Doha News de ce jour ».

Une nouvelle construction par Urbacon General Contracting

Une maquette sera visible prochainement à Cityscape Qatar. Le centre commercial de trois étages devrait ouvrir ses portes en septembre 2015 et sera situé à l’intersection de l’autoroute Al Rayyan et Célébration Road, à proximité d’Education City. Il est prévu un parking de 7 000 places et à terme une station de métro. Au début de l’année dernière les vieux bâtiments sur le terrain on été détruits et la construction commençât  Les délais de livraison pour fin 2015 seront tenus. On y trouvera des magasins, des restaurants… Ce Mall sera un tiers plus grand que Villagio mais nettement plus petit que son rival Doha Festival City, qui devrait être achevé en 2016.

La tendance actuelle : le modèle serviciel

Selon une étude de Philippe MOATI pour le CREDOC, les préoccupations environnementales et la réaction aux excès d’un certain marketing contribuent à faire évoluer les comportements : parallèlement à la diffusion de comportements associés à l’idée de « consommation durable » promue par les milieux militants, les consommateurs aspirent à « consommer mieux » et sont à la recherche de produits de qualité, utiles, durables, pertinents par rapport à leurs besoins. La poursuite de l’élévation du niveau de vie continue de renforcer le poids des services dans les dépenses des ménages, d’autant plus que – grâce aux TIC – l’offre de services s’est enrichie et leurs coûts se sont réduits. Le commerce renforce son contenu en services, au point quelquefois de rendre floue la frontière entre commerce et services. L’aide au choix, le conseil, l’assistance à l’usage, les garanties… se développent. Certaines enseignes expérimentent des modèles dans lesquels ce qui est vendu n’est plus directement des produits mais des solutions, des usages (location, forfait…). Les distributeurs sont présents simultanément sur les différents canaux afin d’offrir à leurs clients une chaine servicielle complète et intégrée.

L’étude est plus complète et fait part d’autres modèles mais je pense qu’il est opportun que ceux qui guident ces constructions impressionnantes tout en étant dans le cadres de Vision 2 030 et des possibles corrections anticipent ce futur dans lequel ils se précipitent.

Satisfaire la demande, mais laquelle ?

La population Qatarienne demain ne fera t-elle pas les courses  pour l’essentiel par internet ? Cela risque d’aller plus vite que l’on ne croie. Si tel est le cas l’essentiel de la population qui pourra accéder à ces magasins sera composé des dizaines de nationalités présentes sur le territoire. L’idéal ne serait il pas d’avoir des magasins de moyenne taille mais plus spécialisés ?