La fin du salariat source de dangers

Les restaurateurs se plaignent de ne plus trouver de personnels formés, les services à la personne désespèrent de garder des salariés, de nombreux secteurs ont un problème de recrutement.

La Grande Démission américaine

L’émancipation des travailleurs sera l’œuvre des travailleurs eux-mêmes disait Karl Marx. Or, de nombreuses tentatives coordonnées par des dirigeants patronaux et politiques ont imaginé un futur où les relations de travail ne seraient plus collectives mais individualisées. D’aucuns ont rêvé de la disparition  du salariat et une transformation de l’entreprise.

On a laissé croire que chacun pouvait devenir son propre employeur et gérait sont temps comme il le souhaitait. L’individuel a remplacé le collectif, les salaires n’ont pas évolué et les conditions de travail se sont fortement dégradées.

Acte ultime, en France, la privatisation de l’hôpital et de la Sécurité sociale nous entrainera dans une société de grande violence…

Et puis est venue la Grande Démission américaine . Les employeurs ne savaient plus où étaient passés leurs salariés.

En France, La Nouvelle République du mercredi 15 juin 2022 nous montre par de nombreux exemples que les restaurateurs se plaignent de ne plus trouver de personnels formés, les services à la personne désespèrent de garder des salariés, de nombreux secteurs ont un problème de recrutement.

La fin du salariat est une source de dangers y compris pour les entreprises. Certaines activités ne pourront plus s’effectuer faute de personnels.

Les apprentis sorciers économiques qui montrent chaque jour leur incompétence, Covid, guerre en Ukraine, le gaz russe… ne pourront pas s’en tirer sans payer la note. Les dangers d’une déstabilisation de nos sociétés pour des profits insensés nous entrainent vers le chaos.

Archives de la Nouvelle République sur notre site

Les résultats définitifs du premier tour des législatives 2022 en France

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.