Lancement du Grand Ethiopian Renaissance Dam

Accompagné de nombreux hauts responsables du pays, le premier ministre éthiopien, Abiy Ahmed, a déclenché la production d’électricité du barrage sur le Nil.

Dimanche 20 février 2022

Felix Tshisekedi, le président congolais, espérait enclencher un processus de négociation entre les délégués éthiopiens, égyptiens et soudanais concernant la gestion de GERD (Grand Barrage de la Renaissance sur le Nil bleu) . Or, force est de conster que la rencontre de Kinshasa, du 4 au 6 avril 2021 qui pourtant avait duré un jour de plus, fut un échec. L’Ethiopie a continué à remplir son barrage sur le Nil bleu ne voulant rien céder au Soudan et à l’Egypte.

Nous voici le dimanche 20 février 2022, date symbolique, le premier ministre éthiopien Abiy Ahmed a souhaité appuyer sur le bouton du lancement de  la production d’électricité du barrage sur le Nil.

Image depuis Twitter

Alors que les travaux sont loin d’être terminés, il était important pour Abiy Ahmed de faire oublier cette terrible guerre fratricide que les éthiopiens se livrent sur leur sol.

Le GERD (Grand Ethiopian Renaissance Dam) est sur le territoire éthiopien donc un problème avant tout de souveraineté nationale, en ce moment précis de son histoire, les dirigeants éthiopiens ont peu de marges disponibles, alors que le pays se fissure de toutes parts.

Sur le même thème sur notre site

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.