La protéomique

Actu IA attire notre attention sur la levée de fonds de 7 millions d’euros pour Protai, plateforme de découverte de médicaments basée sur l’IA et centrée sur la protéomique.

La protéomique, c’est l’histoire de la chenille et du papillon

Ces deux organismes apparemment si différents ont exactement le même génome. Ce qui les distingue, ce sont les produits finaux d’expression de leurs gènes, c’est à dire leurs protéines. Cet exemple montre à quel point il est nécessaire, pour comprendre un organisme, de s’intéresser à ses protéines et pas seulement à son génome.

En France, trois sites de protéomique, basés respectivement à Grenoble, Toulouse et Strasbourg  travaillent  en commun dans le cadre de l’infrastructure nationale de protéomique ProFi. Ils partagent leurs expériences, développent des logiciels et des protocoles communs pour améliorer les analyses et le traitement des données de protéomique et proposent ce travail à la communauté scientifique française et internationale.

Le média Actu IA attire notre attention sur la levée de fonds de 7 millions d’euros pour Protai, plateforme de découverte de médicaments basée sur l’IA et centrée sur la protéomique.

Protai, société israélienne spécialisée dans la découverte de nouveaux médicaments basée sur l’intelligence artificielle, a annoncé une levée de fonds de 8 millions de dollars (7 millions d’euros) auprès des sociétés de capital-risque Grove Ventures et Pitango HealthTech. La start-up, qui combine la protéomique profonde avec l’apprentissage automatique, pourra accélérer son développement, la mise en œuvre de programmes de recherche et renforcer des partenariats avec les entreprises pharmaceutiques grâce à ce tour de table.

Protai a réalisé en moins d’un an “l’atlas le plus vaste et le plus robuste aujourd’hui” grâce à l’apport de plus de 50 000 échantillons de données cliniques et des échantillons sains qui lui ont servi de base de référence pour la reconnaissance des modèles.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.