La stratégie de l’UE pour la coopération dans la région indo-pacifique

Le poids économique, démographique et politique de la région indo-pacifique est en pleine expansion, de la côte est de l’Afrique aux États insulaires du Pacifique.

Le centre de gravité du monde se déplace vers la région indo-pacifique

La Commission et le haut représentant ont adopté une communication conjointe sur la stratégie de l’UE pour la coopération dans la région indo-pacifique. Cette communication conjointe prévoit des actions concrètes destinées à renforcer l’engagement stratégique à l’égard de cette région, conformément au mandat donné par le Conseil le 19 avril 2021.

La présidente de la Commission, Ursula von der Leyen, a fait la déclaration suivante: «Le poids économique, démographique et politique de la région indo-pacifique est en pleine expansion, de la côte est de l’Afrique aux États insulaires du Pacifique. Avec les propositions d’aujourd’hui, et guidés par nos valeurs, nous proposons un partenariat renforcé de nature à progresser en matière de commerce, d’investissement et de connectivité, tout en relevant les défis mondiaux communs et en renforçant l’ordre international fondé sur des règles.»

Le haut représentant et vice-président, Josep Borrell, a fait la déclaration suivante: «Le centre de gravité du monde se déplace vers la région indo-pacifique, en termes tant géo-économiques que géopolitiques. L’avenir de l’UE et celui de la région indo-pacifique sont liés l’un à l’autre. L’UE est déjà le premier investisseur et le principal partenaire de coopération au développement dans la région indo-pacifique, ainsi que l’un des plus grands partenaires commerciaux de cette dernière. Notre engagement vise à faire en sorte que la région indo-pacifique demeure libre et ouverte à tous, tout en nouant des partenariats forts et durables, afin de coopérer en matière de transition écologique, de gouvernance des océans, de transition numérique ou encore de sécurité et de défense

Mise en œuvre de la stratégie

L’UE et la région indo-pacifique sont en étroite corrélation et partagent nombre d’intérêts communs et de liens solides, tant en matière d’échanges commerciaux et d’investissements que de recherche et d’innovation, ou encore de développement durable, de changement climatique, de protection de la biodiversité et de sécurité.

L’UE s’emploie à intensifier son engagement stratégique à l’égard de la région indo-pacifique. Cette région revêt pour l’Europe une importance stratégique grandissante. Son poids économique, démographique et politique croissant en fait un acteur essentiel pour façonner l’ordre international fondé sur des règles et relever les défis mondiaux. L’UE vise à contribuer à la stabilité, à la sécurité, à la prospérité et au développement durable de cette région, conformément aux principes de la démocratie, de l’état de droit, des droits de l’homme et du droit international.

La mise en œuvre de la stratégie de l’UE comportera notamment les actions suivantes:

  • conclusion des négociations commerciales de l’UE avec l’Australie, l’Indonésie et la Nouvelle-Zélande; reprise des négociations commerciales et ouverture de négociations sur les investissements avec l’Inde; conclusion d’un accord de partenariat économique avec la Communauté de l’Afrique de l’Est; évaluation de la possibilité de reprise des négociations commerciales avec la Malaisie, les Philippines et la Thaïlande, et négociation éventuelle d’un accord commercial interrégional avec l’ASEAN;
  • conclusion d’accords de partenariat et de coopération (APC) avec la Malaisie et la Thaïlande; ouverture de négociations en vue d’un APC avec les Maldives et conclusion à venir du nouvel accord de partenariat entre l’UE et les États d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP), en veillant à ce qu’il porte pleinement ses fruits;
  • conclusion d’alliances et de partenariats verts avec les partenaires de la région indo-Pacifique ayant la volonté et l’ambition de lutter contre le changement climatique et la dégradation de l’environnement. La première alliance de ce type a été conclue avec le Japon en mai 2021;
  • renforcement de la gouvernance des océans dans la région, au moyen notamment d’un soutien accru de l’UE aux systèmes de gestion et de contrôle des pêches des pays de la région indo-pacifique, de la lutte contre la pêche illicite, non déclarée et non réglementée et de la mise en œuvre d’accords de partenariat dans le domaine de la pêche durable;
  • expansion du réseau de partenariats numériques avec des partenaires de la région indo-pacifique et examen de la possibilité de conclure de nouveaux accords de partenariat numérique avec le Japon, la République de Corée et Singapour;
  • intensification de la mise en œuvre des partenariats de connectivité avec le Japon et l’Inde; soutien aux partenaires dans le cadre de la mise en place d’un environnement réglementaire approprié, et facilitation de la mobilisation des fonds nécessaires afin d’améliorer la connectivité sur le terrain entre l’Europe et la région indo-pacifique;
  • approfondissement de la coopération en matière de recherche et d’innovation dans le cadre d’Horizon Europe; examen de l’adhésion à ce programme par des partenaires de la région indo-pacifique éligibles attachés aux mêmes valeurs, tels que l’Australie, le Japon, la République de Corée, la Nouvelle-Zélande et Singapour;
  • étude des moyens permettant de renforcer les déploiements navals par les États membres de l’UE afin de contribuer à protéger les lignes maritimes de communication et la liberté de navigation dans la région indo-pacifique, tout en renforçant la capacité des partenaires de la région à assurer la sécurité maritime;
  • renforcement du soutien aux systèmes de soins de santé et à la préparation aux pandémies en faveur des pays les moins avancés de la région indo-pacifique, grâce à l’intensification de la recherche collaborative sur les maladies transmissibles dans le cadre du programme de recherche Horizon Europe.

Contexte

L’adoption de la communication conjointe fait suite aux conclusions du Conseil sur une stratégie de l’UE pour la coopération dans la région indo-pacifique adoptées le 19 avril 2021.

L’UE approfondira son engagement avec ses partenaires de la région indo-pacifique pour faire face aux dynamiques naissantes qui menacent la stabilité régionale. Nous souhaitons promouvoir la coopération multilatérale, notamment avec l’ASEAN, en œuvrant à la résolution de problèmes internationaux, qu’il s’agisse de la pandémie de COVID-19, du climat, ou encore de la gouvernance des océans et de la transition numérique.

Les relations de lUE avec la région indo-pacifique seront fondées sur des principes et s’inscriront dans la durée, en promouvant une coopération multilatérale inclusive et efficace, basée sur un ordre international fondé sur des règles, des valeurs et des principes communs, en s’engageant notamment à respecter la démocratie, les droits de l’homme et l’état de droit.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.