Manifs contre le pass sanitaire, acte 7

Septième week-end de manifestations contre le pass sanitaire, ce samedi 28 août 2021.

Le ministère de l’Intérieur a recensé 222 manifestations

Pour le septième week-end consécutif, des collectifs opposés au passe sanitaire, et pour certains à la vaccination, ont défilé ce samedi 28 août dans de nombreuses villes françaises. Le nombre de manifestants est en léger recul par rapport à la semaine dernière. Peut-on toutefois accorder confiance aux chiffres du Ministère de l’intérieur, environ 160 000 ? Certainement pas ! Le collectif militant Le Nombre jaune a annoncé ce samedi soir une estimation à 320 000.

  • Nombreux soutiens pour Didier Raoult devant l’IHU de Marseille lors de la manifestation.
  • Vannes reste une place forte de la lutte en Bretagne.
  • Nantes : « Contrôler n’est pas notre métier », interpellent les bistrotiers, qui sont en tête de cortège.
  • Malgré une nouvelle interdiction de la préfecture, la manifestation a bien eu lieu à Toulouse.
  • Beauvais : «  Il faut se battre sinon ils vont nous étouffer  ».
  • Nancy : Des pancartes à la main « liberté »« non à la vaccination obligatoire, plus de moyens pour les hôpitaux » ou encore « nos libertés passent avant vos profits », les manifestants dénoncent le pass sanitaire et l’obligation vaccinale. Le rassemblement s’est tenu dans le calme, sans aucun heurt. 
  • Nice : Manif : À l’intérieur il y a toujours des gilets jaunes, des soignants, des jeunes et plus la rentrée approche et plus il y a de familles mobilisées contre le pass sanitaire chez les enfants. « Ne touchez pas à nos ados », « laissez respirer nos enfants », ces pancartes ne sont pas rares dans le rassemblement. 

Tout est fait pour discréditer ce mouvement par le gouvernement, le message de cette semaine étant que des groupes sectaires profitaient de ces manifestations pour se montrer.

Alors que ce mouvement, commencé le 17 juillet, repose sur la crainte, pour certains français, d’une atteinte à leurs libertés individuelles. Appelant même parfois à la résistance.

La semaine passée, Jérôme Rodrigues, à Pau, une des figures emblématiques du mouvement des gilets jaunes, disait : « Vaccinez-vous si vous voulez, mais on est contre un pass à l’hôpital ou pour aller faire ses courses, on demande l’abrogation de la loi ».

On peut remarquer certes que depuis plusieurs semaines des actes à l’encontre d’élus et même contre certains centre de vaccinations ont lieu. Les manipulations gouvernementales créent la confusion dans le pays et exaspèrent de nombreux citoyens.

La perte de confiance dans les politiques fait craindre le pire pour l’avenir. Les renseignements territoriaux craignent que quelques centaines de personnes, non connues par leurs services basculent dans la violence.

En attendant, remarquons que globalement ces manifestations ne dégénèrent pas.

Archives

Manifs contre le pass sanitaire, acte 6

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.