Reprise mondiale : le fossé s’élargit entre les pays

Un document de Gita Gopinath, elle est la conseillère économique et directrice du département des études du Fonds monétaire international (FMI).

La reprise n’est pas garantie tant que la pandémie n’aura pas reculé dans le monde entier

La reprise économique mondiale se poursuit, mais l’écart se creuse entre les pays avancés et de nombreux pays émergents et pays en développement. Nos prévisions de croissance mondiale les plus récentes s’établissent à 6 %, demeurant inchangées par rapport aux perspectives précédentes, mais les composantes de cette croissance ont évolué.

Gita Gopinath

Pour les pays avancés, les projections de croissance se sont améliorées de 0,5 point de pourcentage cette année. Toutefois, elles s’accompagnent de révisions à la baisse qui s’annulent mutuellement de façon équivalente pour les pays émergents et les pays en développement, en raison d’une dégradation considérable des prévisions pour les pays émergents d’Asie. Pour 2022, nous prévoyons une croissance globale de 4,9 %, en hausse par rapport à nos dernières prévisions de 4,4 %. Cela dit, ces prévisions supposent une amélioration considérable des perspectives pour les pays avancés, ainsi qu’une amélioration plus modeste pour les pays émergents et les pays en développement.

Pour lire le document complet

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.