Nicaragua : Cristiana Chamorro assignée à résidence

Nous avons appris l’assignation à résidence de Mme Cristiana Chamorro, le 2 juin et la suspension de ses droits civiques, la rendant inéligible aux élections générales au Nicaragua de novembre prochain.

Le chef de l’État nicaraguayen Daniel Ortega veut se débarrasser de sa principale concurrente

Une réponse a été apportée à la question posée concernant Mme Cristiana Chamorro, lors du point presse du 4 juin 2021 de la diplomatie française.

Nous avons appris l’assignation à résidence de Mme Cristiana Chamorro, le 2 juin et la suspension de ses droits civiques, la rendant inéligible aux élections générales au Nicaragua de novembre prochain.

La France condamne fermement ces mesures qui sont incompatibles avec un processus électoral, libre, sincère et transparent. Elle demande leur annulation et la libération immédiate de Mme Cristiana Chamorro.

Ces décisions s’inscrivent dans un climat dégradé résultant de plusieurs mesures adoptées depuis la fin 2020, qui entravent les libertés fondamentales et s’accompagnent de pressions inacceptables contre l’opposition, les médias indépendants et la société civile. La France appelle le gouvernement du Nicaragua au respect de ses engagements internationaux, en matière de droits de l’Homme et de libertés fondamentales.

La mise en œuvre d’un processus électoral libre, sincère et transparent, dans la perspective des élections prévues en novembre prochain, est le seul moyen de régler durablement la crise politique. La France appuie à cet égard les efforts menés notamment par l’Organisation des États américains.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.