Le Mali doit nommer un Premier ministre issu de la société civile selon la CEDEAO

Après la menace de Macron de retirer les troupes françaises du Mali, la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest, à son tour, rejette la nomination du colonel Assimi Goïta comme président.

Suspension du Mali de la CEDEAO

Les tensions entre les militaires au pouvoir au Mali et leurs alliés, CEDEAO et France, s’enveniment. Ce deuxième coup d’état par les militaires conduit par  Assimi Goïta ne passe pas. La CEDEAO par communiqué vient d’indiquer qu’elle suspendait le Mali de la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest, lors de son sommet qui se déroulait au Ghana.

Après la menace de Macron de retirer les troupes françaises du Mali, la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest, à son tour, rejette la nomination du colonel Assimi Goïta comme président.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.