La campagne contre Qatar 2022 ne tient pas la route

A un peu plus d’un an de la Coupe du monde de football 2022 on reparle du nombre de morts liés aux travaux pour l’organiser, sans apporter la moindre preuve, tout cela ne semble pas très sérieux.

Des voix amplifient la campagne contre la coupe Qatar 2022

Le 21 Sep 2013 The Guardian menait déjà campagne contre l’attribution de la Coupe du monde 2022 au Qatar, parlant de nombreux morts. Est-il étonnant qu’en 2021 à un peu plus d’un an de la Coupe du monde le même The Guardian reparle du nombre de morts liés aux travaux pour l’organiser, citant un chiffre de 6 500 morts au moins ?

Toutefois, tant en 2013 quand 2021 ces chiffres ne paraissent pas très sérieux. Chacun se souvient que 90 % de la population du Qatar est composée de migrants en provenance pour l’essentiel de l’Inde, Népal, Philippines, Bangladesh, Sri-Lanka, Pakistan etc. Dans ces pays, comme partout dans le monde, des gens meurent en nombre.

Regardez ces chiffres de morts au Qatar sur trois ans avant de tirer des conclusions rapides.

Toutefois, force est constater que la chaleur et les mauvais conditions de travail ont probablement pu aggraver les conditions de vie, en particulier en matière de logement des travailleurs, et par conséquent augmenter un peu la mortalité.

La France sera présente pour cette coupe du monde si elle se qualifie

Des voix s’élèvent pour demander à la Fédération française de football de boycotter cette épreuve mondiale. La réponse ne s’est pas fait attendre, tant au niveau politique et au niveau football.

Ainsi une réponse du ministère de l’Europe et des affaires étrangères, à une question écrite, à l’Assemblée nationale (Paris, 16/02/2021) est sans ambiguïté : « Nous entretenons un dialogue franc et exigeant avec les autorités du Qatar. Le Qatar est pour la France un partenaire important avec lequel elle a sensiblement renforcé sa coopération en matière de lutte contre le terrorisme au cours des dernières années »

Et aussi, le président de la Fédération française de football Noël Le Graët qui déclarait : « Le Qatar a été désigné depuis longtemps par des gens responsables, on ne va pas aller sur une remise en cause à un an de l’organisation. La France sera présente au Qatar si elle se qualifie. »

La messe est dite, le Qatar n’est pas forcement un choix opportun, tant pour le football que pour y travailler. C’est bien l’ensemble des pays du Golfe qui nous heurtent tant pour les droits de l’homme que pour les droits des travailleurs. Les quelques mesures nouvelles en matière de droit social au Qatar liées à la coupe du monde 2022 ne sont pas à jeter avec l’eau du bain.

Convenons qu’il reste beaucoup à faire.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.