Joe Biden appelle à la fin de la guerre au Yémen

Nomination de Timothy Lenderking expert de la région comme émissaire pour le Yémen.

La catastrophe humanitaire doit cesser

Extrait de : Remarks by President Biden on America’s Place in the World

This morning, Secretary Blinken appointed Tim Lenderking, a career foreign policy officer, as our special envoy to the Yemen conflict.  And I appreciate his doing this.  Tim is a life — has lifelong experience in the region, and he’ll work with the U.N. envoy and all parties of the conflict to push for a diplomatic resolution.  

And Tim’s diplomacy will be bolstered by USI- — USAID, working to ensure that humanitarian aid is reaching the Yemeni people who are suffering un- — an undurable [sic] — unendurable devastation.  This war has to end.  

And to underscore our commitment, we are ending all American support for offensive operations in the war in Yemen, including relevant arms sales.  

At the same time, Saudi Arabia faces missile attacks, UAV strikes, and other threats from Iranian-supplied forces in multiple countries.  We’re going to continue to support and help Saudi Arabia defend its sovereignty and its territorial integrity and its people.  

Les américains impliqués aux cotés des saoudiens depuis mars 2015

Même s’ils laissent conduire cette opération par les saoudiens qui ont besoin de montrer leur leadership dans la région, les américains fournissent les renseignements et la logistique nécessaire pour que cette opération puisse être un succès. En prenant fait et cause pour l’intervention « Tempête décisive», les américains savent parfaitement qu’ils se heurtent aux intérêts iraniens qui soutiennent les Houthis. Le choix de l’Arabie saoudite d’intervenir sans même l’accord des Nations Unies a contraint les américains à choisir leur camp. Comment les iraniens vont « avaler » cette pilule, les négociations en cours sur le nucléaire risquent-elles d’être suspendues ?

Les américains soutiennent l’idée qu’il faut que les Houthis engagent des négociations avec le président Hadi, pour eux c’est la seule façon de sortir par le haut de cette crise yéménite.

Il sera intéressant de voir combien de temps les forces alliées des Houthis qui ont contribué à la prise de l’aéroport d’Aden, maintenant libéré, les troupes fidèles à l’ancien président Saleh vont rester aux cotés des Houthis ?

En tout cas la clarification au Yémen est en route en espérant qu’elle ne se transforme pas en guerre du Golfe d’Aden… (Mars 2015)

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.