Donald Tusk élu à la tête du PPE

Donald Tusk avec Maia Sandu devenue présidente de la Moldavie

L’ex-premier ministre polonais élu avec 93 % des voix.

Il succède à Joseph Daul

Donald Tusk a été élu mercredi à la présidence du parti populaire européen (PPE), la famille de centre droit européen. Le président sortant du Conseil européen a été élu, à 62 ans, avec 93% des voix des délégués du parti. Il succède à Joseph Daul, 72 ans, l’ancien maire de Pfettisheim, qui quitte la présidence du Parti populaire européen (PPE) qu’il assumait depuis 2013.

Le principal challenge de Donald Tusk sera de redonner du souffle à son parti le nombre de sièges dont il dispose à Strasbourg a encore fondu aux dernières européennes, passant de 217 à 182.

La biographie de Donald Tusk (source Europe)

Ancien président du Conseil européen (2014-2019)

Donald Tusk est né le 22 avril 1957 à Gdańsk (Pologne). Son père travaillait aux chemins de fer comme menuisier ; sa mère était secrétaire dans un hôpital. Son père mourut alors que le jeune Donald était âgé de 14 ans.

En 1976, Donald Tusk entama des études d’histoire à l’université de Gdańsk, où il participa à des activités illégales hostiles au régime communiste. À l’époque, il coopéra notamment avec le Syndicat libre clandestin et rencontra le futur dirigeant de « Solidarité », Lech Wałęsa.

En 1980, il fonda l’Association indépendante des étudiants (NZS), qui rejoignit le mouvement « Solidarité ». Il devint le dirigeant de « Solidarité » sur son lieu de travail et collabora à un journal publié par le mouvement.

Après l’imposition de la loi martiale par le général Jaruzelski en décembre 1981, il entra dans la clandestinité pour quelque temps. Il travailla ensuite comme vendeur de pain, puis, de 1984 à 1989, comme ouvrier spécialisé dans les travaux à grande hauteur, à l’aide de matériel d’escalade.

À cette époque, il militait aussi dans le mouvement clandestin « Solidarité ». Il fut arrêté et rapidement remis en liberté, à la suite d’une amnistie pour les prisonniers politiques décrétée par le général Jaruzelski.

En 1983, Donald Tusk fonda un mensuel illégal intitulé « Revue politique », qui prônait le libéralisme économique et la démocratie libérale. Autour de ce mensuel se constitua un groupe de réflexion informel soutenant Lech Wałęsa. Après la chute du communisme, des membres de ce groupe de réflexion, les « Libéraux de Gdańsk », formèrent un gouvernement à la suite des premières élections présidentielles libres en Pologne.

Ils fondèrent en même temps le premier parti favorable à la libre entreprise et pro-européen de Pologne, le Congrès libéral-démocrate, dont Donald Tusk prit la tête. C’est lui aussi qui mena la privatisation de l’ancien groupe de presse communiste d’État, dont il fallut briser le monopole.

Dans les années 1990, Donald Tusk siégea au Parlement et occupa notamment la fonction de vice-président du Sénat.

Pendant ces années, il publia une série d’ouvrages sur l’histoire de Gdańsk, dont certains connurent un vif succès.

En 2001, Donald Tusk fut l’un des initiateurs du nouveau parti du centre, la Plateforme civique, dont il devint président en 2003.

En 2007, après une âpre campagne, il battit le parti de droite au pouvoir et devint Premier ministre. Il le resta sept ans, le plus long mandat de Premier ministre de la Pologne démocratique ; il fut aussi le premier à être réélu à cette fonction.

Pendant ces sept années, la Pologne a connu une croissance économique continue: même au moment de la crise, l’économie polonaise affichait une croissance de près de 20 %, performance sans égale en Europe.

Donald Tusk a été élu président du Conseil européen en 2014 et réélu en 2017 pour un second mandat d’une durée de deux ans et demi. Son mandat est venu à expiration le 30 novembre 2019.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.