Les propos de Macron instrumentalisés par la Turquie et le Qatar

Les deux pays où les Frères musulmans ont le plus d’influence sont à la pointe du combat contre la France. Faut-il continuer à livrer les Rafales au Qatar ?

Une situation que la France a déjà vécue

C’est la sénatrice UDI de l’Orne, Nathalie Goulet qui résume bien la situation :

Remake des réactions après le vote des lois sur l’interdiction des signes religieux à l’école 2004 et du voile intégral 2010 mais avec les réseaux de 2020. Les propos d’Emmanuel Macron sur les caricatures sont instrumentalisés par les chaînes de Turquie et du Qatar.

Retour sur une situation qui se dégrade entre la France, la Turquie et le Qatar.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a critiqué samedi 24 octobre avec virulence l’attitude de son homologue français Emmanuel Macron envers les musulmans, allant jusqu’à mettre en question sa santé mentale. Tout ce qu’on peut dire d’un chef d’Etat qui traite des millions de membres de communautés religieuses différentes de cette manière, c’est : allez d’abord faire des examens de santé mentale.

Des propos polémiques jugés inacceptables par l’Elysée qui a réagi en fin d’après-midi. « Les propos du président Erdogan sont inacceptables. L’outrance et la grossièreté ne sont pas une méthode. Nous exigeons d’Erdogan qu’il change le cours de sa politique car elle est dangereuse à tous points de vue. Nous n’entrons pas dans des polémiques inutiles et n’acceptons pas les insultes« , auprès de l’AFP samedi.

En outre l’Élysée a relevé « l’absence de messages de condoléances et de soutien » de la Turquie après l’assassinat de Samuel Paty.

Dans la soirée, le président français a rappelé à Paris l’ambassadeur de France – un acte diplomatique rare -, semble-t-il pour la première fois de l’histoire des relations diplomatiques franco-turques.

Les prises de positions de Macron sur l’islamisme ne passent pas

L’assassinat de Samuel Paty, un enseignant dans un lieu paisible comme Conflans-Sainte-Honorine est probablement le début d’une escalade.

Deux éléments au moins du discours des Mureaux de Macron le 2 octobre 2020 ont fait mouche car ils impacteront l’influence des islamistes en France :

  • Dès la rentrée 2021, l’instruction à l’école sera rendue obligatoire pour tous dès 3 ans. L’instruction à domicile sera strictement limitée, notamment aux impératifs de santé. Nous changeons donc de paradigme, et c’est une nécessité.
  • Le quatrième axe de la stratégie que nous entendons conduire, de ce réveil républicain, il consiste à bâtir enfin un islam en France qui puisse être un islam des Lumières.

Recep Tayyip Erdogan avait dénoncé comme une provocation les déclarations du président français sur le « séparatisme islamiste » et la nécessité de « structurer l’islam » en France.

Le Qatar allié de la Turquie peut-il être un danger ?

Dans les deux pays où les Frères musulmans sont les plus puissants, la Turquie et le Qatar, l’assassinat de Samuel Paty a été rapporté comme une manipulation contre les musulmans. Ainsi Georges Malbrunot, journaliste expert du Moyen Orient qui a écrit plusieurs livres sur le Qatar rapporte : « Le secrétaire-général de l’Union internationale des savants musulmans Ali Mohiedine Al-Qaradaghi, basée au Qatar et liée au Frères musulmans, a des “doutes” sur l’attentat de Conflans, “une manipulation des services de renseignements français“, dit-il sur Tweeter. »

Faut-il s’étonner que depuis ces propos un boycott des produits français ait débuté ?

La liste s’allonge concernant les points de ventes et centres commerciaux qui commencent un boycott des produits français à la suite des différents discours d’Emmanuel Macron sur le séparatisme islamique et les caricatures du prophète Mahomet.

Ainsi tous les points de vente de Family Food center et Family Mart ont également rejoint la campagne et retirent tous les produits français de leurs rayons. La société Al Meera, New Indian Supermarket et Retailmart Hypermarket, Al Rawnaq a également fait une annonce similaire indiquant le retrait des produits français. Le centre commercial à Al Markhiya et le souk Al Baladi à Abu Hamour. Les applications de livraison locale Snoonu et QTamween….

Ce que nous indiquions depuis des mois se déroule, l’axe Ankara – Doha se retourne contre les pays « ennemis ». Désormais la France en fait partie. Faut-il alors continuer à livrer des Rafales au Qatar ?

Archives

Macron devient la tête de turc de l’axe Ankara – Doha

Le Qatar pointé du doigt en France, 22 octobre 2020

Les islamistes et le discours de Macron aux Mureaux

Université du Qatar reporte la semaine culturelle française

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.