Une politique budgétaire pour une crise sans précédent, éclairage du FMI

Vitor Gaspar, Paulo Medas, John Ralyea et Elif Ture du FMI produisent un document qui analyse la crise actuelle, ils élaborent une feuille de route budgétaire pour la reprise.

Réinitialisation post-pandémie

La crise de la COVID-19 a dévasté des vies, des emplois et des entreprises. Pour amortir le choc, les gouvernements ont pris des mesures énergiques, totalisant la somme faramineuse de 12 000 milliards de dollars à l’échelle mondiale. Ces ballons d’oxygène ont sauvé des vies et des moyens d’existence, mais ils sont coûteux et, conjugués à la forte chute des recettes fiscales due à la récession, ils ont fait grimper la dette publique mondiale à un niveau record de près de 100 % du PIB.

Avec de nombreux travailleurs encore au chômage, de petites entreprises en difficulté et 80 à 90 millions de personnes risquant de tomber dans l’extrême pauvreté en 2020 du fait de la pandémie — même après de nouvelles aides sociales — il serait prématuré de supprimer les aides exceptionnelles. Mais, étant donné leurs fortes contraintes budgétaires, de nombreux pays vont devoir faire plus avec moins.

Le Moniteur des finances publiques d’octobre 2020 examine l’expérience des pays dans la gestion de la crise et analyse les mesures que les pouvoirs publics peuvent prendre aux différentes phases de la pandémie pour sauver des vies, réduire les répercussions de la récession et redynamiser la croissance et la création d’emplois.

La suite : cliquez-ici

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.