Al Kharsaah, centrale solaire au Qatar, la phase 1 va commencer

Le bouclage financier pour entreprendre les travaux de la centrale solaire de 800 MW à Al Kharsaah par la société Siraj Energy est terminé.

Un projet ambitieux aux délais surprenants

La phase initiale de 350 MW de la centrale solaire de Al Kharsaah, dénommée Siraj-1, devrait être opérationnelle au cours du deuxième trimestre de l’année prochaine.

Connaissant le Qatar notamment sur le dépassement des délais et tenant compte de la crise sanitaire du Covid-19, ceci semble pour le moins présomptueux. Il en est de même pour la fin de la totalité du projet prévu pour le 31 mars 2022.

Ce qui est certain, c’est le bouclage financier avec deux banques japonaises, la banque Mizuho et la banque d’État « Japan Bank for International Cooperation » pour un totale de 467 millions de dollars. L’engagement du japonais Marubeni dans le projet total, aux côtés de Total avec qui il partage 40 % des actions et surtout du qatari Siraj Energy détenant 60 % des actions n’est pas étranger aux prêts des banques japonaises.

Archives

Al-Kharsaah haut lieu du solaire du Qatar

Le Qatar va construire une centrale solaire de 800 mégawatts

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.