Le tabac ne fait pas bon ménage avec Covid-19

Avis relatif au lien entre le tabagisme et la Covid-19.

Le tabagisme est un facteur de gravité et d’évolution péjorative dans le Covid-19

Dans le contexte de résultats de différentes études fortement médiatisés, le HCSP s’est auto-saisi dans l’objectif de déterminer si les données épidémiologiques permettent de mettre en évidence une relation entre le statut tabagique et le risque de développer une infection symptomatique à Covid-19 et son évolution.

Le HCSP s’est appuyé sur une revue de la littérature, des échanges avec des chercheurs ayant conduit des études portant sur le sujet, ainsi que la réalisation d’une analyse ad hoc des données issues de l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris.

Ces éléments permettent de confirmer que le tabagisme est un facteur de gravité et d’évolution péjorative dans le Covid-19, ce qui est cohérent avec ce qui a été observé pour d’autres infections respiratoires.

Les autres résultats concernant le moindre risque de développer une infection sont fragiles et peuvent s’expliquer en particulier par le fait que de nombreux fumeurs aient été classés comme non-fumeurs du fait de la mauvaise qualité de cette information dans la plupart des recueils de données.

Au vu des éléments disponibles à ce jour, le HCSP recommande :

  • d’informer clairement qu’il n’y a pas d’argument pour présenter le tabac comme protecteur vis à vis de l’infection par SARS-CoV-2 à ce jour,
  • de poursuivre la recherche sur les liens entre tabac et Covid-19,
  • de maintenir et renforcer les dispositifs de lutte contre le tabac qui représente une des principales causes de morbi-mortalité en France.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.