Les catégories socioprofessionnelles en France : agriculteurs exploitants

La version actuelle de la nomenclature des professions et catégories socioprofessionnelles (PCS-2003) est le fruit du travail de rénovation accompli sur la nomenclature en vigueur depuis 1982.

Agriculteurs exploitants, catégorie 1

Ils étaient 2, 1 millions en 2007 et 1,6 millions en 2017. Ce groupe socioprofessionnel est exclusivement consacré au classement des personnes qui exercent à titre professionnel une activité agricole, soit en qualité de chef d’exploitation, soit en qualité d’associé d’exploitation ou d’aide familial non salarié. Par conséquent, cette activité ne comprend que des indépendants.

Les agriculteurs sont classés selon la taille et l’orientation de leur exploitation. La limite de taille est variable suivant l’orientation (élevage, viticulture, …) et suivant la région pour le maraîchage, la culture des vignes et fruits, l’élevage des herbivores. Un résumé du classement des agriculteurs est donné dans le tableau ci-après

Les aides familiaux non-salariés sont classés comme la personne qu’ils aident, c’est à dire en exploitants agricoles. Les aides familiaux d’agriculteurs qui se déclarent salariés doivent être classés dans la catégorie 69 ” Ouvriers agricoles “.

Le groupe socioprofessionnel des agriculteurs comporte trois catégories d’agriculteurs : sur petite exploitation ; sur moyenne exploitation ; sur grande exploitation.

La séparation des catégories est effectuée selon un critère de taille, exprimé selon la surface agricole utilisée ou SAU de l’exploitation. Ce critère est fonction de la zone géographique.

Zone 1 : Ile-de-France, Champagne, Picardie, Basse-Normandie, Bourgogne, Nord, Alsace, Bretagne, Limousin.

Zone 2 : Haute-Normandie, Centre, Lorraine, Franche-Comté, Pays de Loire, Poitou-Charentes, Aquitaine, Rhône-Alpes, Provence-Côte d’Azur

Zone 3 : Midi-Pyrénées, Auvergne, Languedoc, Corse.

Dans cette procédure très simplifiée, l’élevage hors sol ou l’agriculture sous serre sont mal traités : dans ces domaines, les exploitations employant 1 salarié permanent ou plus doivent être considérées comme de grandes exploitations, les exploitations n’employant aucun salarié comme de petites exploitations.

La nomenclature des professions et catégories socioprofessionnelles (PCS-2003)

La version actuelle de la nomenclature des professions et catégories socioprofessionnelles (PCS-2003) est le fruit du travail de rénovation accompli sur la nomenclature en vigueur depuis 1982.  La rénovation a consisté à regrouper, au sein d’une même catégorie socioprofessionnelle, des professions dont la distinction était devenue obsolète, et à l’inverse, à éclater des professions afin de tenir compte de l’apparition de nouveaux métiers (dans l’environnement et les nouvelles technologies de l’information et de la communication par exemple), ainsi que de fonctions transversales aux différentes activités industrielles (méthodes, contrôle-qualité, logistique).

Cet article peut vous intéresser : La population active en France, données 2017