Macron constate l’échec de sa politique sur l’emploi

Geoffroy Roux de Bézieux président du MEDEF

L’objectif chiffré par le gouvernement était d’arriver à 7% à la fin du quinquennat, or Macron n’y croit plus et met donc la pression sur le financement des régimes sociaux, après le chômage, les retraites.

Le patronat fixe le cap de Macron

Dans quelques mois le président de la République, Emmanuel Macron, fêtera ses trois ans au pouvoir. Il peut désormais déjà constater l’échec de sa politique sur l’emploi. L’objectif chiffré par le gouvernement était d’arriver à 7% à la fin du quinquennat, tout porte à croire que cette stratégie se heurte à la volonté du patronat français de maintenir un haut niveau de chômage afin de peser sur les salaires et les conditions de travail.

Il est clair que Macron et le gouvernement composé, essentiellement de DRH ou avec la même philosophie, ne peuvent s’opposer au Medef qui a probablement financé directement ou indirectement la campagne du président français.

Tenant compte de ce considérant et de la situation économique au niveau mondial, Macron constate l’échec de ses ambitions en matière d’emploi et se voit contraint de mettre la pression sur le financement des régimes sociaux, après le chômage, les retraites. Ceci afin d’éviter que le gouffre de la dette publique ne devienne abyssal.

En se mettant dans les griffes du patronat français, le président Macron n’est plus maître de la situation. C’est bien le patronat qui fixe le cap de Macron !

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.