Le soldat Macron au garde-à-vous devant le général Trump

En s’alignant sans réserve sur la position américaine dans le conflit qui se prépare au Moyen Orient entre l’Iran et les USA, le président français montre ses limites.

N’est pas Chirac qui veut !

L’élimination du patron iranien de la Force Al Qods, le général Qassem Soulaimani, sur ordre de Donald Trump, le président américain, s’est effectuée sans concertation préalable avec la France et autres puissances soi-disant alliées des USA. Plus dommageable encore, l’intervention de Pompeo, le chef de la diplomatie américaine qui a reproché aux alliés européens de ne pas avoir aidé Washington à mettre en œuvre l’intervention américaine de jeudi en Irak.

Il n’aura pas fallu longtemps, au chef de l’état français Emmanuel Macron, pour apporter son soutien sans réserve à la décision d Trump. Ce qui nous faire dire : Le soldat Macron au garde-à-vous devant le général Trump.

En s’alignant sans réserve sur la position américaine dans le conflit qui se prépare au Moyen Orient entre l’Iran et les USA, le président français montre ses limites et oublie nos propres intérêts. N’est pas Chirac qui veut !

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.