Le projet de recherche européen OPENQKD

Le projet OPENQKD vise à changer la façon dont nous voyons, comprenons et utilisons les communications quantiques.

Quantum Key Distribution, QKD

Les technologies mettant en œuvre des superpositions quantiques d’états  et/ou des états intriqués de divers systèmes physiques sont nombreuses.

Voici deux exemples : le domaines des « communications quantiques » permet d’assurer l’inviolabilité d’une information communiquées le long de fibres optiques ; et le domaine de l’ « informatique quantique » qui  devrait conduire à des calculateurs capables d’effectuer certains calculs de manière bien plus efficace qu’avec nos ordinateurs actuels.

En France plusieurs entreprises participent au projet de recherche européen OPENQKD qui installera des infrastructures test de communication quantique dans plusieurs pays européens. Une de celles-ci est Thales.

Elle participe aux recherches sur les technologies quantiques depuis de nombreuses années. Ainsi, les différents centres de recherche du Groupe travaillent sur diverses technologies relevant des capteurs et instruments de mesure quantiques, des télécommunications quantiques ou encore des briques des futurs ordinateurs quantiques.

Le projet OPENQKD vise à changer la façon dont nous voyons, comprenons et utilisons les communications quantiques. Son objectif principal est de créer et de tester des éléments européens de réseaux de communications intégrant des dispositifs quantiques, pour mettre en œuvre des usages comme la cryptographie quantiques (Quantum Key Distribution , QKD). Les clés secrètes issues de la QKD permettent un cryptage ultra-sécurisé pour transmettre des données avec un très haut niveau de confidentialité contrôlée.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.