La trahison des élites a produit les gilets jaunes

Une nouvelle forme de résistance pour un nouveau monde

Si de 1945 à 1975 et un sursaut en 1981-82, les élites ont fait de la France une grande puissance internationale, depuis elles se sont vendues au capitalisme, abandonnant notre bien commun l’État. et nos valeurs de liberté, égalité et fraternité.

L’esprit gilets jaunes c’est renouer avec la resistance.

Le programme du Conseil National de la Résistance a donné lieu à des jours heureux pour la France après le terrible évènement de la deuxième guerre mondiale.

Les nouvelles élites, les corps intermédiaires : politiques, syndicales et associatifs ont fait de la France de 1945 à 1975 et un sursaut en 1981-82, une grande puissance internationale.

La Sécurité sociale, la retraite de base et complémentaire, l’Assurance chômage, la formation professionnelle sont quelques-unes des grandes avancées qui ont forgé notre vivre ensemble. L’état, notre bien commun, se renforçait grâce à une puissante fonction publique, nous mettant à l’abri des aléas politiques.

Et puis vint la trahison des élites politiques, se vendant au capitalisme sans chercher « l’autre voie ».

La dérive a conduit les intérêts particuliers à mettre en place leur champion à la tête de notre pays en 2017, à la faveur d’une grande manipulation politique. L’ignorance politique et le mépris du nouveau président et ses équipes ont produit une cassure telle, que cela a donné naissance au mouvement sociétal des gilets jaunes.

Depuis le 17 novembre 2018, n’en croyant pas leurs yeux, les élites de notre pays, surpris par le mouvement des gilets jaunes, n’ont eu de cesse que d’essayer de l’étouffer tant la peur les tenailles.

Macron, le nouveau président sera- t- il cet homme politique qui rentrera dans l’histoire comme ayant pris ses distances avec le capitalisme et redonner toute sa place à l’État, en créant un nouveau secteur économique sur la base d’entreprises d’état, trouvant ainsi solution au problème du chômage de masse, rétablissant les grands équilibres sociaux et se débarrassant de la dette publique ?

Ou, obéissant aux capitalistes financiers, il poursuivra la privatisation des structures publiques françaises comme la sécurité sociale donc les hôpitaux, retraites et autres, en vendant notre bien commun et mettant la France dans les mains de grandes entreprises mondiales qui se moquent des réglementations nationales.

La France est face à son destin ! Finalement l’esprit de révolte gilets jaunes sera- t- il considéré, demain, comme une nouvelle forme de résistance pour que la France retrouve ses valeurs de liberté, égalité et fraternité ?

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.