Macron répond aux manifestants de l’hôpital public ce 14 novembre 2019

Des « décisions fortes » seront annoncées mercredi 20 novembre 2019, pour remédier à la crise de l’hôpital public, par le Premier Ministre. Suffiront-elles ?

Pour désarmer la crise qui enfle en France

La colère et l’indignation des femmes et des hommes travaillant en hôpital public ont été entendues. Elles ne resteront pas sans réponse. Macron répond ainsi à la grande manifestation des personnels de l’hôpital public de ce 14 novembre 2019.

Macron dans un discours, non prévu, indique : le plan mis en œuvre pour l’hôpital public est bon mais ne va pas assez vite. Il faut répondre concrètement à l’urgence à laquelle nous faisons face.

Nous héritons de la situation dans laquelle se trouve l’hôpital public et nous n’avons pas attendu aujourd’hui pour y répondre. Dès mon élection, j’ai agi pour mettre un coup d’arrêt à cette tendance.

Nous, Français, savons ce que nous devons aux personnels soignants, médecins, sages-femmes, infirmiers et aides-soignants. J’ai entendu votre colère face à des conditions de travail devenues parfois impossibles : salaires compressés, rythmes effrénés et difficultés matérielles.

J’ai demandé au Gouvernement de travailler à un plan d’actions renforcé qui sera annoncé par le Premier Ministre lors du prochain Conseil des Ministres.

Des « décisions fortes » seront annoncées mercredi 20 novembre 2019, pour remédier à la crise de l’hôpital public, par le Premier Ministre.

Suffiront-elles ?

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.