Des gilets jaunes souhaitent rencontrer Macron

Priscillia Ludosky, Jérôme Rodrigues, Fabrice Grimal et Faouzi Lellouche considèrent que le chef de l’état doit à faire plus pour améliorer le sort des français.

Avant le 16 novembre 2019

Priscillia Ludosky, Jérôme Rodrigues, Fabrice Grimal et Faouzi Lellouche réclament une rencontre avec le Président de la République. Dans une lettre ouverte à Emmanuel Macron, ces quatre figures des gilets jaunes, demandent l’organisation d’une discussion “avant le 16 novembre”, veille du premier anniversaire de ce mouvement inédit de contestation sociale.

Ils disent vouloir discuter des multiples dérives en matière de maintien de l’ordre et du rôle de l’IGPN, la police des polices. Ils souhaitent également lui remettre en mains propres le manifeste du « vrai débat », la plateforme de revendications créée par les gilets jaunes en opposition au grand débat national organisé l’hiver dernier par le gouvernement.

Vos annonces témoignent de l’absence de prise en compte des revendications qui s’y trouvent, estiment les quatre signataires, en rappelant que le site “a recueilli un million de votes” et fait émerger 59 propositions phares. “Aucune réponse politique crédible n’a à ce jour été proposée” face à ces revendications qui concernent quatre grands thèmes :

  • la transformation profonde du système politique,
  • le renforcement du service public,
  • la justice fiscale
  • une écologie solidaire, accessible.

D’autres figures du mouvement, comme notamment Éric Drouet n’est pas d’accord avec cette initiative. Celui-ci demande en particulier la démission du gouvernement.

Le Président de la République qui dit souvent qu’il a compris la détresse de certains de nos concitoyens est-il capable de passer aux actes ?