La police française infiltrée ?

Le procureur Jean-François Ricard confirme un acte terroriste à la Préfecture de police de Paris.

La mouvance islamiste salafiste frappe la police française

Le média, LCI a diffusé une conférence de presse de Jean-François Ricard, procureur antiterroriste. Il indique que : l’auteur des faits avait une “vision radicale” et “extrême” de la religion. En se basant sur des témoignages, le procureur a avancé que le meurtrier approuvait certaines “exactions commises au nom de cette religion”, affichait un souhait “de ne plus avoir certains contacts avec les femmes”, justifiait des attentats comme celui de Charlie Hebdo et avait changé de “style vestimentaire”.

Des contacts “entre l’autre des faits et certains individus susceptibles d’appartenir à la mouvance islamiste salafiste” ont également été observés. 

Alors que la garde à vue de la femme de Mickaël H. est toujours en cours, le procureur de la République a pu donner quelques avancées sur l’enquête, dont le résultat de la lecture des 33 SMS envoyés entre la femme et le meurtrier peu avant le passage à l’acte de ce dernier, entre 11H21 et 11H50 . Ils étaient à connotation “exclusivement religieuses”.

En 7 minutes Mickaël H. a assassiné 4 personnes et blessé une autre gravement avant d’être abattu.