Hommage à la Catalogne de George Orwell

La confrontation des idéaux de George Orwell au réel pendant la guerre civile espagnole, moment important pour l’anarchisme.

Un texte personnel et émouvant

Publié en 1938, Homage to Catalonia (titre original) est traduit par Yvonne Davet. Il est publié pour la première fois en 1955 aux éditions Gallimard sous le titre La Catalogne libre.

La guerre d’Espagne à laquelle Orwell participa en 1937 marque un point décisif de la trajectoire du grand écrivain anglais. Engagé dans les milices du Parti Ouvrier d’Unification Marxiste (POUM), le futur auteur de ” 1984 ” connaît la Catalogne au moment où le souffle révolutionnaire abolit toutes les barrières de classe. La mise hors la loi du POUM par les communistes lui fait prendre en horreur le “jeu politique” des méthodes staliniennes qui exigeait le sacrifice de l’honneur au souci de l’efficacité.

Son témoignage au travers de pages parfois lyriques et toujours bouleversantes à l’accent même de la vérité. A la fois reportage et réflexion, ce livre reste, aujourd’hui comme hier, un véritable bréviaire de liberté.

Biographie:
Né en 1903 au Bengale, mort à Londres en 1950, George Orwell, de son vrai nom Eric Blair, est issu d’une famille anglo-indienne. Après ses études au collège d’Eton, il s’engage dans la police indienne impériale de Birmanie, mais en démissionne six ans plus tard afin de se consacrer à l’écriture.

A son retour en Europe, il publie ses premières œuvres, dont notamment ” Dans la dèche à Paris et à Londres “, inspiré par un séjour très difficile en France.

En 1936, Orwell prend part à la guerre civile espagnole dans les rangs des milices trotskistes du POUM (Parti ouvrier d’unification marxiste) et sert sur le front d’Aragon. Mais l’attitude des communistes espagnols prêts à tout pour prendre le contrôle absolu des forces républicaines ébranle ses convictions politiques d’homme de gauche, ce qu’il décrit dans ” Hommage à la Catalogne “.

C’est avec ” La Ferme des animaux “, publié en 1945 et surtout ” 1984 “, publié en 1949, dramatique vision du monde démocratique et totalitaire de demain que George Orwell se fait connaître du grand public.En cours de lecture dans le cadre de mes travaux sur l’anarchie.