Le Procureur général du Qatar cible des médias

Ali Ben Fetais Al Marri décoré par Xavier Darcos il y a quelques années

La fortune d’Ali Bin Fetais Al Marri interroge les médias mais le premier homme de droit du Qatar vit mal les critiques de la presse internationale. Une place moins visible serait à l’étude.

Pourquoi l’émir du Qatar ferme les yeux ?

Voici quelques années que le Procureur général du Qatar attire l’attention des médias. En effet cet homme représente le Qatar dans des instances internationales anti-corruption, ce qui pousse la presse internationale à enquêter sur Ali Bin Fetais Al Marri. Or, la fortune attribuée à ce fonctionnaire qatari semble totalement démesurée par rapport à ces revenus.

Un blog de Médiapart rapporte que sur la version française de Wikipédia, un auteur inconnu, vient d’effacer toutes les critiques concernant les reproches faits à l’encontre du Procureur général du Qatar, la version anglaise ne devrait pas tarder à subir le même sort.

De nombreuses personnalités politiques internationales s’interrogent et se demandent pourquoi l’émir du Qatar ferme les yeux sur une situation qu’il connaît parfaitement ? D’aucuns expliquent, en off, que Ali Bin Fetais Al Marri est un homme de dossier et qu’il pourrait mettre à mal les plus hauts responsables du Qatar et bien au-delà s’il était inquiété.

Pourtant, Tamim bin Hamad al Thani pourrait bien à l’avenir lui confier une mission moins visible, pour faire baisser la pression et améliorer l’image du Qatar qui va être mise à rude épreuve dans les mois à venir, en particulier sur l’organisation de la Coupe 2022 de football qui se joue sur le sol qatarien.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.