En France un islam politique veut faire sécession avec notre république selon Macron

Les propos du président de la république française tonnent comme un avertissement, « j’ai demandé au gouvernement d’être intraitable ». 

Renforcer le contrôle sur les financements venant de l’étranger

A croire que le président français Emmanuel Macron a lu Qatar papers le livre de Chesnot et Malbrunot qui démonte en partie, le système de financement d’un islam politique en France, en focalisant en particulier sur Qatar Charity.

Dès hier soir, Malbrunot twittait ceci : Qatarpapers, Macron dénonce l’islam politique et veut renforcer le contrôle des financements étrangers. Il faut “être intraitable” face à ceux qui “au nom d’une religion poursuivent un projet politique, celui d’un islam politique qui veut faire sécession avec notre république”

Voici la partie du discours prononcé par Macron lors de sa conférence de presse du 25 avril 2019.

Ensuite une de ces permanences c’est la laïcité. J’avais posé la question aux Français, elle est revenue dans quelques débats, moi j’en ai entendu à plusieurs reprises parler. La laïcité c’est la possibilité de croire en Dieu ou de ne pas y croire, de pouvoir vivre ensemble dans la concorde, le respect et de respecter absolument les règles de la République, de n’être jamais ennuyé par ce que l’on croit mais de ne jamais imposer à la société sa religion ou déroger aux règles de la République pour se faire.

A ce titre, la loi de 1905 est notre pilier. Elle est pertinente, elle est le fruit de bataille, elle doit être réaffirmé et pleinement appliqué et je dis ici avec force. Et d’ailleurs, nous avons renforcé son application ces derniers temps. Nous l’avons renforcé en fermant des écoles lorsqu’elles ne respectaient pas les lois de la République, en fermant davantage d’associations ou d’établissements culturels lorsqu’ils ne respectent pas les règles de la République au titre même de ce principe de l’ordre public ou de la lutte contre le terrorisme. Mais aujourd’hui, nous ne devons pas nous masquer : quand on parle de laïcité, on ne parle pas vraiment de laïcité.

On parle du communautarisme qui s’est installé dans certains quartiers de la République. On parle d’une sécession qui fait parfois sournoisement installée parce que la République avait déserté ou n’avait pas tenu ses promesses. On parle de gens qui au nom d’une religion poursuivent un projet politique, celui d’un islam politique qui veut faire sécession avec notre république. Et là-dessus, j’ai demandé au gouvernement d’être intraitable.

Nous avons commencé à le faire avec une politique ambitieuse de reconquête républicaine dans plusieurs quartiers. Je souhaite que nous allions plus loin en renforçant le contrôle sur les financements venant de l’étranger en étant beaucoup plus dure à l’égard de toutes les formes de cet islamisme politique, de ce communautarisme, de cette sécession au sein de notre République parce que c’est une menace sur la capacité à tenir la nation ensemble.

1 Comment

  1. Cher Monsieur AMANIERA
    Je me suis fait la même réflexion que vous . Peut-être que qatar papers l’y a aidé même si le peu que j’ai lu de ce livre jusqu’à présent me fait beaucoup douter de la véracité de ce qui y est raconté et me semble des plus exagérés .De plus je déteste le “bashing ” . C’est bien qu’il l’ait dit . Cà veut dire qu’il refuse d’être aveugle , qu’il agit même si ce sera long (30 milliards donnés par l’Arabie pour cette infiltration ; c’est ce pays qu’on doit craindre en premier ) car j’espère que cela va couper l’herbe sous les pieds du FN (RN) qui , sur ce point , a vu plus clair avant les autres même si je suis absolument contre ce parti . Merci de nous avoir écrit cette partie de son message car je tenais à m’en souvenir

Les commentaires sont fermés.