Gilets jaunes comment ils se répartissent

Ils sont contestataires, révolutionnaires, réformistes, indépendants, opportunistes politiques, radicalisés , ultra gauche et ultras droite, ils sont à l'image de la France, les gilets jaunes.

Un essai d’organisation

Les gilets jaunes clament haut et fort leur indépendance, pour autant ils essaient de se structurer car des liens se sont tissés en particulier autour des revendications ou d'ambitions politiques. Certains toutefois s'opposent à cela afin d'orienter la ligne générale des gilets jaunes.

Tableau synthétique du 20 janvier 2019 :

Le groupe de Maxime Nicolle prés de 19 % des GJ.

Maxime Nicolle est en voie de se faire une véritable place en tant que leader, même s'il dit le contraire, cela grâce notamment à ses "lives" réguliers. Si on veut une information c'est bien avec Nicolle que vous l'aurez. 

Après sa participation à Bourges et le 19 janvier à Toulouse, sa place de leader se renforce.

Maxime Nicolle gilet jaune

Dommage que pendant ses lives, Maxime Nicolle a quelques délires complotistes en jouant sur les mots, comme les attentas de Nice et Strasbourg. Ce qui dérange en outre c'est sa façon de s'exprimer qui n'est pas digne d'un responsable de ce niveau, exemple les mots "couilles et autres du même niveau" sont employés toutes les 30 secondes.

Groupe de Priscillia Ludosky prés de 17 % des GJ

Depuis le 14 janvier, Ludosky a mis les pieds dans le plat et a rendu publique les divergences avec E. Drouet. L'utilisation du nom "La France en colère" créé par Drouet mais utilisé par Ludosky et Nicolle peut lui poser des problèmes d'ordre juridique. Ludosky est une contestataire constructive capable à terme de discuter avec les institutionnels ce qui la différencie aussi de Maxime Nicolle qui pour l'instant veut se tenir à l'écart de tout ce qui est corps intermédiaires et politiques de tous poils.

Ludosky au CESE pour une audition sur sa pétition

Groupe d'Eric Drouet prés de 19 % des gilets jaunes

Eric Drouet avait une attitude plutôt révolutionnaire mais poursuivit par la justice il est très attentif à ne pas se faire piéger et finir en prison. Ceci serait à la base de la division avec Ludosky et Nicolle qui utilisent parfois son groupe Facebook, La France en colère. A cela il faut probablement rajouter de véritables divergences de vue. La principale revendication de Drouet est le RIC oubliant de mettre en valeur le pouvoir d'achat.

Comment vont se répartir les autres leaders comme Laetitia Dewalle, Ramous, Gimena Nathalia….

Le groupe des indépendants près de 15 % des GJ

Disséminés dans toute la France, ils n’ont pas encore choisi de se ranger dans l’un ou l'autre des groupes. Ils manifestent dans les ronds-points et votent la participation chaque samedi aux Actes participent peu à Paris. On peut ici y trouver une petite partie des "ultras gauche et droite" mais le gros des troupes est composé de retraités et des femmes des ronds-points.

Quelques porte parole de ce groupe : Espinosa José Montreuil, Boulo François Rouen, Ndjeng Albert Bordeaux, Terrier Julien Grenoble.

Le groupe "Les Gilets jaunes Le Mouvement" près de 14 % des GJ

Classés auparavant dans le groupe les opportuniste politiques, ils viennent ce samedi 5 janvier 2019 de formaliser leur groupe qui a comme objet de "coordonner toutes les actions de GJ sur le territoire national. Ainsi que de recueillir toutes les revendications en mettant en place une plateforme informatique.

En forte progression depuis fin décembre, ils rêvent d'être l'appendice politique des mouvements les gilets jaunes.

Réunis autour de Hayk Shahinyan et Levavasseur Ingrid, ils envisagent d'utiliser la notoriété des Gilets jaunes à des fins politiques comme présenter une liste aux européennes et autres échéances politiques.

Les Gilets jaunes dit "libres", près de 9 % des GJ

Depuis la fin décembre 2018, la séparation entre Mouraud et Cauchy est actée.

Depuis l'Acte 6 Benjamin Cauchy appelle à nouveau à manifester pacifiquement il a bien compris qu'on ne peut se sortir du mouvement trop tôt sans en perdre tout bénéfice. Tout en cherchant à concerter avec les institutionnels Cauchy prône un rapport de force permanent.

B. Cauchy

Les Emergents de Jacline Mouraud représentent 7 % environ des GJ.

Jacline Mouraud a annoncé la création d'un parti politique, les Emergents. Il est en construction, on verra bien ce que cela produira. Elle a perdu de sa crédibilité alors que c'est une historique des GJ, on lui reproche de jouer contre la mobilisation des GJ et être trop proche du gouvernement.

Notons que les extrêmes sans disparaître se sont fondus dans les groupes pour apparaître juste au moment des manifestations ou s'expriment au moment des votes internes.

Mise à jour du 18 janvier 2019 à 16h30.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.