Gilets jaunes Acte 6, stop ou encore

Démonstration de force ou baisse des manifestants, ce soir nous verrons bien, en attendant voici ce qui se passe dans toute la France pour ce sixième samedi de lutte des Gilets jaunes.

Tout s’acharne contre eux et pourtant ils tiennent debout !

Ce 22 décembre 2018, pour certains Gilets jaunes, c’est le sixième samedi où ils bravent les éléments pour défendre leur cause, être vus, être considérés, pour ne pas disparaitre dans cette société où le mot fraternité a quasiment disparu où le vivre ensemble n’est finalement qu’apparences.

Les dominants montrent leurs belles dents et se servent des forces de l’ordre à qui ils viennent de jeter une pièce, pour briser ce mouvement qui en réponse se radicalise.

Tout est fait depuis le 17 novembre 2018 par les dirigeants du pays, Macron, Philippe et consorts pour affaiblir un mouvement social pour le moins original.

Le simulacre de dialogue qui s’est engagé est l’avant dernière phase d’une tentative de récupération de cet élan qui arrive toujours au moment où l’on s’y attend le moins.

La prochaine phase est désormais connue, prendre appuie sur les remontées de terrain pour s’attaquer à la fonction publique afin de créer des marges pour saupoudrer ceux qui crient le plus. Macron dira avec cynisme, ce sont les français qui l’ont demandé.

Cette privatisation comme les autoroutes est là pour enrichir un peu plus les ultras riches tout en faisant croire à une démocratie moderne et flexible. En compensation, le gouvernement lâchera sur un RIC, Référendum Initiative Citoyenne qui sera manipulé  par les politiciens de tous poils, y compris en interne aux gilets jaunes qui se seront vendus pour un plat de lentilles.

Le déroulement de ce 22 décembre 2018, acte 6 des gilets jaunes.

20h 00 : La polémique du jour

Samedi 22 décembre, des “gilets jaunes” ont entonné La Quenelle, une chanson du polémiste Dieudonné, devant la basilique du Sacré-Cœur de Montmartre, à Paris. Un geste antisémite inexcusable qui montre que l’ultra-droite ne craint plus de s’afficher au sein du mouvement des gilets jaune.

À la question de savoir qui est aujourd’hui antisémite dans l’extrême droite, le politologue Jean-Yves Camus, directeur de l’Observatoire des radicalités politiques répond : « Principalement la nébuleuse complotiste soralienne et dieudonniste qui propage les préjugés antisémites. 

D’aucuns ne manqueront pas de faire le lien, à tort ou à raison, avec la mouvance autour de Etienne Chouard qui influence désormais le mouvement des gilets jaunes.

18h 30 : Les forces de l’ordre un peu à la fois reprennent possession des Champs Elysées.

18h 00 : Les amis de Eric Drouet dénoncent une arrestation, mise en scène et mensongère, puisqu’aucune dégradation n’était en cours et que la possession d’une matraque par M. Drouet est une pure invention.

17h 15 : Les gilets jaunes réussissent à se rassembler sur les Champs Elysées et défilent au milieu de la circulation et des touristes sans incidents pour l’instant mais cela peut dé générer à tout moment.

17h 00 Rennes : Les gilets jaunes bloquent la rocade à Cleunay.

16h 45 Lyon : Les gilets jaunes sont vers La Part Dieu, premiers gazages.

16h 30 : Nantes : Tensions entre les forces de l’ordre et GJ sous une pluie de lacrymogènes pour disperser les GJ prêts à partir à l’assaut de la préfecture.

16h 15 : Bordeaux la mobilisation est aussi forte que la semaine passée.

16h 00 : Toulouse grosse manifestation

15h 45 : Quimper des centaines de manifestants

15h 30 : Nîmes : des centaines de gilets jaunes ont manifesté jusqu’aux arènes avant de se disperser. Certains se dirigent vers les voies de la SNCF à 17 heures, ils sont délogés par les forces de l’ordre.

15h15 : Eric DROUET un des leaders des Gilets jaunes en garde à vue.
Selon une source judiciaire à LCI, le Gilet jaune Éric Drouet a été placé en garde à vue ce samedi 22 décembre en début d’après-midi des chefs d’organisation illicite d’une manifestation sur la voie publique, port d’arme prohibé de catégorie D, et participation à un groupement formé en vue de violences ou de dégradations.
Laëtitia Dewalle autre leader des gilets jaunes estime qu’Eric Drouet a été interpellé car il est un symbole. Les forces de l’ordre n’ont pour l’instant fait que confirmer son arrestation, sans en expliquer la cause.

Eric DROUET

15h 00 : Amiens manifestation avec quelques tensions.

14h 50 : Clermont-Ferrand un millier de manifestants GJ.

14h 45 : Reims : Entre 300 et 500 GJ manifestent dans le centre-ville.

14h 30 : Dans le centre-ville de Lille, un cortège de gilets jaunes s’est élancé de la place de la République, en début d’après-midi

14h15 : Chiffre ministère de l’Intérieur : 24 000 manifestants dans toute la France. Comme d’habitude ces chiffres sont douteuses.

14h 00 : Frontière belge : Dans le Nord, des gilets jaunes ont monté un barrage sur la nationale 2 à hauteur de Bettignies, sur la frontière belge. Selon la préfecture, la frontière a été rouverte en début d’après-midi.

13h 45 : Troyes : Environ 200 personnes ont manifesté ce samedi dans les rues de Troyes à l’occasion de l’acte VI des Gilets jaunes. Les Gilets jaunes défilent au chant de « Macron démission » et bâchent les horodateurs pour « aider le peuple à faire des économies », 

13h 30 : Rouen : Près d’un millier de gilets jaunes ont manifesté dans les rues de Rouen pour l’acte 6. En début d’après-midi, la situation s’est tendue dans les rues du centre-ville. Les forces de l’ordre ont, à de nombreuses reprises, fait usage de gaz lacrymogènes.

13h 00 : Laval : Ce samedi matin près de 80 Gilets jaunes se sont retrouvés devant la mairie de Laval. Ils sont venus de tout le département, toujours déterminés après cinq semaines de mobilisation. En milieu de matinée, l’un des Gilets jaunes a pris la parole pour rappeler les raisons de leur mobilisation mais aussi pour rendre hommage aux dix personnes tuées en France lors des rassemblements. Une minute de silence a été respectée, des bougies et des roses ont été déposées sur les marches de l’Hôtel de Ville.

12h 45 : Narbonne : Depuis ce matin, opération péage gratuit à Narbonne-Est sur l’A9 et signatures de pétition.

Priscillia est à la frontière espagnole avec des centaines de manifestants

12h 30 Nice : Ce samedi matin, environ 150 personnes portant des gilets jaunes se sont élancées de la place Masséna à Nice, direction le port pour manifester, avec en tête de cortège ce message affiché sur une banderole : ” le peuple prend la parole”. On a entendu les cris de “Macron démission”. 

12h 15 : Tarbes toujours mobilisés pacifiquement pour l’Acte 6.

12h 00 : Bordeaux : En attendant la manif de cet après midi, vers 11h, une cinquantaine de gilets jaunes s’est rassemblée dans le centre commercial Mériadeck à Bordeaux, et sont depuis dans un jeu du chat et de la souris avec les forces de l’ordre selon France bleu.

11h 45 : Nancy se mobilise, les gilets jaunes sont dans les rues.

11h 30 : Châteauroux : Deux petits groupes se sont postés aux abords du marché, rue Jean-Jacques Rousseau. Ils abordent les passants venus faire leurs achats, ils leur expliquent le référendum d’initiative citoyenne.
Jean-François Barnaba, un gilet jaune de l’Indre très présent dans les médias, n’était pas de la partie ce samedi matin. Les manifestants castelroussins ont voté ce vendredi 21 décembre, dans la soirée : ils ont refusé sa présence. 

11h 00 : Voreppe : Ils étaient entre 200 et 300 “gilets jaunes” rassemblés à proximité du péage de Voreppe (Isère) ce samedi matin. Les forces de l’ordre sont intervenues, les manifestants disent avoir reçus des gaz lacrymogènes et des grenades de désencerclement, sans sommation.

10h 30 : Paris : Les gilets jaunes au nombre de 800 selon la police et 3000 selon les GJ, sont mobiles et déambulent en direction de St Lazare encadrés par les forces de l’ordre.

10h 00 : Pas de Calais : 200 gilets jaunes ont investi l’autoroute A16 , à hauteur de l’échangeur 51 « St Folquin / Grand Fort Philippe », dans le Pas-de-Calais. Résultat : l’autoroute est coupée dans les deux sens depuis 10h ce samedi matin.

9h 45 : Toulon un millier de GJ manifestent en ville.

9h 30 : St Chamond dans la Loire, l’autoroute A47 est bloquée dans les deux sens, immense embouteillage.

9h 00 : À Limoges, une vingtaine de gilets jaunes ont investi le hall de la mairie ce samedi matin. Une action symbolique et pacifique pour maintenir leur visibilité à deux jours du réveillon.

8h 30 : Après l’annonce d’une mobilisation à Versailles, les manifestants ont finalement convergé vers Montmartre. 

8h 00 : À Strasbourg, la frontière allemande était la cible des gilets jaunes. Sept personnes ont été interpellées et placés en garde à vue. Un policier a été légèrement blessé suite à un jet de projectile

7h 30 : Nous apprenons la mort d’un automobiliste en marge du mouvement des gilets jaunes. Vendredi vers 23 h 30, une voiture a percuté un camion stationné près d’un rassemblement de “gilets jaunes” au péage sud de Perpignan.

7h 00 : Mont-Blanc : Les gilets jaunes sont là depuis 7h au rondpoint de la vigie à Chamonix. Plusieurs dizaines la circulation est bloquée.

6h 30 : St Etienne, une centaine de personnes réunies ce matin à Monthieu pour décider des actions à mener. Ils veulent mener des « actions coup de poing »

6 h 00 : Les Gilets jaunes arrivent de toute la région au péage du Boulou, frontière avec l’Espagne. Hier soir Priscillia Ludosky est venue saluer ceux qui tiennent cet endroit depuis le 17 novembre. Elle va revenir dans la journée ou plusieurs manifestations sont prévues en particulier l’arrivée de centaines de motards.