Epreuve de force entre Gilets jaunes et forces de l’ordre, 24 novembre 2018

A Paris les Gilets jaunes ont décidé de braver les lieux interdits et se retrouvent face aux forces de l’ordre qui tentent de les contenir mais pour combien de temps.

La tension monte à Paris

Les forces de l’ordre font usage de gaz lacrymogènes et d’un canon à eau depuis 10h 30 à Paris, autour de la zone interdite, afin d’empêcher les Gilets jaunes qui souhaitent accéder au palais présidentiel.

Une petite partie des manifestants veulent en découdre avec les forces de l’ordre, probablement de l’ultra droite, ils balancent tout ce qu’ils peuvent sur les défenseurs de l’ordre.

Dans une écrasante majorité les Gilets jaunes sont pacifiques mais ces incidents peuvent faire déraper cette manifestation parisienne.

Pour l’instant, les manifestant pacifiques reculent vers les Champs Elysées.

Le groupe de casseurs organisent une barricade avec du mobilier urbain et des blocs de béton,  des pavés sont arrachés servant de projectiles. La journée va être longue et un incident grave peut arriver à chaque instant. Autre difficulté, on n’entend plus les revendications de la base.

Une stratégie est en place, les gilets jaunes jouent au chat et à la souris autour de l’Elysée.

A l’étranger la presse  montre les forces de l’ordre chargeant les manifestants, mauvais point pour Macron et pour la France.

Voila plus de 4 heures que les forces de l’ordre sont mis à rude épreuve, Castaner vient de déclarer à 14h 30 :  “Nos forces de l’ordre avaient parfaitement anticipé la mobilisation parisienne.
Elles font usage de moyens d’intervention adaptés pour disperser les assaillants.”

Il est pourtant difficile pour les forces de l’ordre d’adapter leur effort car il faut à tout prix éviter la bavure.

Laetitia Dewalle une des leaders des Gilets jaunes, en colère, indique que depuis ce matin 10 heures, les manifestants sont gazés alors qu’il défilent pacifiquement, ceci à comme conséquence d’énerver les gens.