Remaniement ministériel à la qatarienne

Encore une fois l’émir du Qatar montre qu’il gère son pays plus comme une entreprise que comme un état.

Sans véritable communication l’émir Tamim bin Hamad al Thani modifie son gouvernement.

Les observateurs du Qatar son pour le moins surpris, voire étonnés, 5 ministères et non des moindres changent de ministres. Les nominés sont :

- Issa bin Saad Al Jafali Al Nuaimi, ministre de la Justice, change de poste, il était déjà ministre du Développement administratif, du Travail et des Affaires sociales. Il remplace Hassan Lahdan Saqr al-Muhannadi nommé président de la Cour de Cassation.

- Abdullah bin Abdulaziz bin Turki Al Subaie, ministre des Municipalités et de l’Environnement, il était directeur général et PDG de Qatar Rail.

- Ali bin Ahmed Al Kuwari, ministre du Commerce et de l’Industrie, Il était PDG du groupe Qatar National Bank (QNB) et président du conseil d'administration depuis décembre 2014.

- Yousef bin Mohammed Al Othman Fakhro en tant que ministre du Développement administratif, du Travail et des Affaires sociales. Il était déjà dans ce ministère comme sous-secrétaire d’état. Il a été un des responsables de Qatar Petroleum et de QNB.

- Saad bin Sharida Al Kaabi en tant que ministre d'État chargé des Affaires de l'Energie. Directeur général et chef de la direction de Qatar Petroleum et président de Qatargas. Il faut noter que l’organisme Kahramaa qui gère l’eau et l’électricité du Qatar est désormais affilié au ministère. L’émir a modifié aussi l’organigramme de Qatar Pétroleum.

On attend le discours de l’émir du Qatar lors de la 47e session de l’Advisory Council, sorte d’Assemblée Consultative, le 6 novembre 2018, pour « peut-être » comprendre la nécessité de ces modifications gouvernementales.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.