Volkswagen toujours dans la tourmente

Un fonds de pension allemand devrait déposer plainte contre Volkswagen « pour manquements aux obligations de publication ». La Corée du Sud suspend l’importation de 80 modèles du constructeur allemand.

Les gros actionnaires tiennent bon mais pour combien de temps ?

Si aux USA le dossier Volkswagen commence à se refermer d’autres failles apparaissent ailleurs.

Un fonds de pension allemand devrait déposer plainte contre Volkswagen « pour manquements aux obligations de publication ». Ce fonds de pensions bavarois possède 50 000 actions ce qui fait de lui un petit actionnaire. Comme l’action est toujours à 25 % en dessous de la période avant le scandale de la tricherie sur les moteurs, il estime la perte pour ses adhérents, des fonctionnaires, à 700 000 euros. Il est possible qu’un accord soit trouvé entre les deux parties.

Mais un autre malheur frappe Volkswagen, la Corée du Sud suspend l’importation de 80 modèles du constructeur allemand. En effet le constructeur vient d’écoper d’une suspension temporaire en Corée du Sud. La raison évoquée est la “falsification de documents” dans le cadre de l’homologation de ces véhicules, notamment au niveau du bruit et des émissions polluantes.

Si les dirigeants actuels sont contraint d’avancer, les deux autres actionnaires importants le land de Basse-Saxe et Qatar Investment Authority pourraient estimer à terme « qu’eux aussi » sont perdants dans cette affaire et briser le pacte qui les lient.