Grève du 20 novembre 2015 au Qatar

A cause d’un retard dû à la nouvelle organisation du paiement du salaire par voie électronique, des salariés de l’entreprise Drake & Scull se sont mis en grève, alors qu’ils risquent l’expulsion.

La grève toujours pas reconnue au Qatar

Il arrive de temps en temps que des salariés travaillant au Qatar expriment leur mécontentement par le moyen de la grève. C’est ce qui est arrivé aux salariés de la société Drake & Scull. Ces salariés n’ont pas été payés comme d’habitude ,à cause de la nouvelle organisation du paiement du salaire par voie électronique. L’employeur a pris du retard dans l’application de la loi qui l’oblige à ne plus payer en « cash ».

Comme ces salariés vivent au jour le jour, tout retard s’avère dramatique. Ce sont donc entre 200 et 400 salariés qui ont décidé de faire grève, la plus part dans le calme mais quelques-uns un peu excités ont fait quelques dégradations. Comme chacun le sait la grève est interdite au Qatar et souvent cela se termine par le licenciement et l’expulsion de ceux qui ont eu l’outrecuidance de réclamer leurs droits.

Que va-t-il se passer maintenant ? Les grévistes seront sans doute payés mais une partie d’entre sera expulsé. C’est malheureusement la seule réponse des autorités qatariennes, alors que les salariés n’avaient pourtant pas le choix.

On nous parle d’amélioration du droit du travail au Qatar ou de saisir les tribunaux, mais comment fait-on  pour vivre pendant les nombreux mois de la procédure ? Comme dans les Emirats Arabes Unis, la police a essayé de jouer “le médiateur”.

Il reste beaucoup à faire dans ce pays !