La préparation du massacre de Sanaa au Yémen

Dans une dizaine de jours la coalition, conduite par les saoudiens et les forces loyales au président Hadi, va essayer de chasser les Houthis et leurs alliés de Sanaa la capitale du Yémen. Sanaa c’est la principale ville du Yémen avec plus de 2 millions d’habitants. Il faut s’attendre à un véritable massacre.

 

Les deux options des Houthis, quitter Sanaa ou y rester

Soit les Houthis se retirent de la capitale et rentrent dans leurs terres du nord, sans garanties pour leur avenir, soit ils restent et il faut s’attendre à des combats violents au sol avec de nombreuses pertes civiles.

Depuis un an, la guerre au Yémen a fait 4 500 morts et plusieurs dizaines de milliers de blessés. Ce qui se prépare dans les jours à venir c’est la multiplication par 5 voire par 10 du nombre des morts dans la capitale du Yémen, Sanaa qui compte plus de 2 millions d’habitants.

Les Houthis qui dirigent la ville depuis un an sont installés au sein de la population. Leurs alliés, les troupes de l’ancien président Saleh sont installés en partie dans des casernes et le reste disséminés dans la ville. La nuit passée les avions de la coalition conduite par l’Arabie saoudite a ciblé le quartier général de la Sécurité centrale mais aussi des habitations de dirigeants Houthis. C’est bien cette situation qui risque de conduire à un nombre de morts exponentiel. Sabanews.net, dans sa version anglaise, indiquait pour cette nuit 15 morts et 77 blessés s’ajoutant au 31 morts de la nuit précédente.

Il est fort probable que les Houthis et leurs alliés restent à Sanaa. C’est ici que depuis plusieurs semaines, ils préparent la « bataille de Sanaa » qui pourrait bien se révéler être un piège mortel pour les forces de la coalition. Il sera quasiment impossible au milieu d’une ville aussi importante d’utiliser l’aviation lorsqu’il y a des combats au sol en proximité immédiate, de même que les hélicoptères qui sont vulnérables ou les chars qui feraient d’immenses dégâts. Les Houthis ne quitteront pas Sanaa pour revenir dans leurs terres du Nord car chacun sait aujourd’hui que les forces de la coalition, chauffées à blanc, après Sanaa essaieront d’aller dans le nord pour détruire les milices chiites une bonne fois pour toute. Pour l’Arabie saoudite et Cie le Yémen est dans la zone “sunnite” et comme l’Iran est piégé par son accord international, il pensent “nettoyer” le Yémen de toute rébellion chiite. Comme à Bahreïn ou dans les autres pays du Golfe , les chiites ne peuvent rester au Yémen que s’ils se soumettent.

La question qui est posée ce matin est de savoir si l’Iran et ses alliés du Moyen Orient ont définitivement abandonné les milices chiites Houthis ?