Erdogan perd son pari

Le parti du président Recep Tayyip Erdogan ne peut plus gouverner seul en Turquie après les élections législatives de ce dimanche.

Démocratie et instabilité

Les turcs ce soir se sont exprimés, voici sur 550 sièges la répartition :

AKP, parti du président actuel Recep Tayyip Erdogan         258 élus

CHP, parti républicain du peuple, social-démocrate               131 élus

MHP, Parti de l’action nationaliste, droite                                        82 élus

HDP, parti démocratique des peuples pro Kurdes                       79 élus

Le parti du président Recep Tayyip Erdogan ne peut plus gouverner seul la Turquie, lui qui visait 330 sièges pour pouvoir modifier seul la Constitution devra se résoudre à faire des alliances. La démocratie s’est exprimé est une période d’instabilité s’ouvre.