Qatar le billet du 25 octobre 2014

Mentalité de mercenaire

Ce matin à 7 heures mon ami Louis, résident à Doha, me disait que la température était agréable, un petit 26 °. Il faisait son footing journalier le long de la mer, à cette heure il y avait peu de monde, mais il avait croisé un regard qui l’avait un instant déstabilisé. Et puis il m’a parlé d’un qatari du deuxième cercle, Faisal bin Abdullah Al-Henzab.

Les femmes baissent de moins en moins leur regard au Qatar

La température qu’il fait au Qatar en dehors des quelques mois d’été est plutôt agréable en général. Ce matin à 7 heures mon ami Louis, résident à Doha, me disait qu’un panneau lumineux affichait « un petit 26 °. » Il vit au Qatar depuis 6 ans, il travaille dans le secteur de la santé. Farouche célibataire, aimant « trop » les femmes, quand il s’est aperçu qu’il ne pouvait être fidèle il a préféré le célibat. Il faut être prudent au Qatar, les relations en dehors du mariage ne sont pas bien vues.

Louis me disait que tout à l’heure il avait failli s’étaler de tout son long, quand il avait croisé une joggeuse tout de noir vêtue, de la tête au pied mais au visage découvert. « Un instant j’ai croisé son regard, elle n’a pas baissé les yeux, je me suis perdu au fond de ces magnifiques yeux verts flamboyants, cela m’a déstabilisé et j’ai failli m’étaler. J’ai remarqué depuis deux ou trois ans que certaines femmes qataries ne baissent plus le regard, elles deviennent de plus en plus parisiennes. »  Mais la discussion a rapidement porté sur Faisal bin Abdullah Al-Henzab.

Faisal bin Abdullah Al-Henzab représentant du Qatar à l’ONUG

« Connais-tu ce brave homme me demanda Louis ? » « Non, je lui répondis. » « C’est un qatari du deuxième cercle, de ceux qui ont accès à l’émir et au premier ministre, alors je t’explique. »Louis fait partie de quelques amis qui m’enseignent le Qatar.

Faisal bin Abdullah Al-Henzab (ou Hanzab), est le représentant permanent du Qatar auprès de l’Office des Nations Unies à Genève depuis février de cette année. Il est né le 28 janvier 1975, licencié en droit de l’Université de Beyrouth. A 19 ans il rentrait au ministère des affaires étrangères du Qatar. Sa première grande mission fut de 2001 à 2007, où il a travaillé à la Mission permanente du Qatar auprès des Nations Unies à New York. Et puis il a bougé un peu de partout comme consul à Houston, Los Angeles … il a été élevé au rang de Ministre plénipotentiaire en octobre 2012. « Alors pourquoi je t’en parle « ?

« Il vient de déclarer, alors qu’il parlait du Qatar, il y a deux ou trois jours, que les modifications du droit du travail et de sortie du territoire seront probablement mises en place en 2015. Je t’envoi le lien c’était dans le journal Thepeninsulaqatar. Je te décrypte, il faut comprendre que les qataris vont jouer la montre, Faisal bin Abdullah Al-Henzab vient de parler de 2015 sans préciser de date. Pour travailler avec eux depuis quelques années, je peux te dire qu’ils ne sont pas pressés, les textes sont prêts depuis des mois mais le patronat qatari ne veut pas de ces modifications. Alors le jeune Tamim aurait-il le courage de passer outre rien n’est moins sûr. »

“Je vais me doucher, je te rappelle demain”.