Les indemnités du personnel judicaire fortement augmentées

Justice

C’est une parie du problème.

Elles représentent 60 % du salaire et seront revalorisées de 120 % par décision de l’Emir. Ils souhaite attirer des qatari dans cette profession composée pour l’essentiel de non – nationaux.

 

Une augmentation ciblée à l’appareil judicaire

 Afin de renforcer le système judiciaire et le rendre plus attrayant  aux qatari les indemnités touchant le  logement, la formation, les déplacements et autres indemnités seront augmentées de 120  %. Elles représentent dans un salaire moyen environ 60 %. C’est une décision de l’Emir.

Le ministre de la Justice du Qatar a salué la décision, affirmant que l’Emir renforçait la primauté du droit en consolidait l’indépendance de la justice. Cette augmentation réduit les « pressions de la vie » et permet au personnel judiciaire de se concentrer sur les affaires en charge. Cette forte augmentation devrait aussi faciliter quelques vocations parmi les Qatari parce que le nombre de personnel en charge de ce secteur n’ont pas suivi l’augmentation de la population.

 

Renforcer l’indépendance des juges

Selon l’article 131 de la Constitution: «Les juges sont indépendants et ne sont soumis dans leur décision à aucune autre autorité que celle de la loi.» Le fait qu’une partie du personnel judiciaire soit composée de non nationaux sous contrat engendre une précarité ne leur permettant pas d’exercer leur fonction de manière sereine et en toute indépendance et pourrait constituer une limite au principe de l’inamovibilité du juge.

Actuellement les magistrats qui rendent la justice au Qatar sont  essentiellement des étrangers soudanais, marocains, palestiniens ou syriens qui  ont une carte de séjour à renouveler régulièrement. Ils ont une pression forte car ils peuvent être remerciés à tout moment.

L’Emir devrait aussi renforcer cette partie là.

Source : Dohanews