Tamim l’Héritier

Le futur Emir sera moderne ou ancien ? Qatar incroyable réussite va t-il continuer sa saga. Une équipe se constitue compte tenu de la succession pacifique il pourra toujours compter sur son père.  Né le 3 juin 1980 à Doha, Tamim Ben Hamad al-Thani, prince héritier depuis 2003. Sa mère est  Cheikha Moza.  Il est diplômé de l’Académie royale militaire de Sandhurst, au Royaume-Uni (1997-1998). Il est président du conseil d’administration de QIA, le fonds d’investissement du royaume, mais aussi du Comité olympique qatarien. Il est déjà ministre de la défense et traite avec ses frères la problématique du sport. .

La vie du prince Tanmim au Qatar

Marié à deux épouses, il a actuellement 5 enfants avec 2 femmes Jawaher bint Hamad bin Suhaim (3enfants) et Anoud bint Mana Al-Hajri (2 enfants)

Les enfants du Prince Tamim avec Jawaher bint Hamad bin Suhaim

  • Almayassa    bint Tamim Al Thani
  • Hamad          bin Tamim Al Thani
  • Aisha             bint Tamim Al Thani

Les enfants du Prince Tamim avec Anoud bint Mana Al-Hajri

  • Nayla             bint Tamim Al Thani
  • Abdullah       bin Tamim Al Thani

 

Sera-t-il maitre de son destin et de celui de son pays ?

De la réussite de la succession avec son père et du remplacement du premier ministre dépend déjà une partie de la réponse. Mais il faudra aussi réussir l’organisation de  la Coupe du Monde de Foot, faire les évolutions politiques nécessaires, avoir la sécurité militaire, continuer l’élan économique, garantir une certaine autonomie alimentaire, relever le défi d’un approvisionnement d’eau vital et 10 000 autres choses de la vie quotidienne du Qatar.

Comme aurait pu le dire Andy Warhol, connaîtra-t-il son quart de siècle de gloire ?

« L’homme moderne, écrivait Rousseau, vit toujours hors de soi ; il est en quelque sorte décentré, ne se retrouvant précisément que dans ses fonctions sociales et dans le prestige qui leur est attaché, et condamné à méconnaître ce qui le constitue vraiment. »

Tamim, prince devenu Emir sera-t-il à l’écoute de son peuple, entendra-t-il tous les hommes qui vivent sur son territoire, saura t-il aller vers la modernité tout en gardant les valeurs du Qatar ? Aura-t-il son quart de siècle de gloire comme aurait pu le dire Andy Warhol ?

On le dit moins belliqueux que son père mais la prise de pouvoir pourrait bien le changer. Le futur, deux choix possibles, aller de l’avant et exister mondialement ou revenir petit à petit dans le territoire qu’on voudra bien lui laisser. Il fait partie d’une génération qui n’a pas vécu sous la tente bédouine.