La liberté de la presse doit servir la vérité

DCMF – Le Centre de Doha pour la Liberté des Médias (DCMF), a vraiment pris son envol depuis avril 2011.

On se rappelle de la démission de Robert Ménard en juin 2009.

Le Centre de Doha pour la Liberté des Médias

Pour Jan KEULEN,  directeur actuel du DCMF  l’un des principaux objectifs du centre est  de soutenir un journalisme professionnel et la liberté de la presse au Qatar. Il pense que le Centre de Doha pour la Liberté des Médias est une ONG unique dont le Qatar devrait être fier : pour sa focalisation locale, pour sa dimension internationale, son orientation optimiste et créative vers l’avenir, et oui, aussi pour le sentiment d’irritation qu’il peut causer. A la prochaine journée mondiale de la liberté de la presse, le 3 mai 2013, le DCMF publiera un rapport de recherche académique qui portera sur le contenu et les qualités des médias Qatariens.

DCMF est aussi un organisme de formations

Au mois de février 2013 M. KEULEN  a présidé au lancement d’une formation “sur les bases essentielles de la rédaction journalistique”, destinée à 16 journalistes Qatariens du journal Al Sharq. Cette formation sous l’égide de M. Khalil Ben Eddine, expert en médias et journaliste à la chaine Al Jazeera a porté principalement sur des exercices pratiques liés aux aspects techniques et rédactionnels en vue d’améliorer leur performance.